Le miel : ne refaites plus cette erreur qui nuit à ses vertus !

Mis en ligne le
par Valérie Rouzaud

Quelles sont les mauvaises habitudes que nous ayons avec le miel ? Explorons ensemble les bonnes choses à faire pour en faire bon usage et conserver ses propriétés curatives.

En ce temps de froid, rien de mieux qu’un peu de miel pour soulager les maux de gorge. Ou encore, l’ajouter dans nos collations pour une saveur exquise. Or, sachez que cela nuit à ses vertus. Tout de suite les détails !

Le miel : notre héros d’hiver !

On a tendance à recourir au miel lorsqu’il s’agit de booster notre immunité et de soulager l’inconfort du rhume. En effet, il possède des vertus antibactériennes, anti-inflammatoires et antiseptiques !

Cependant, aussi bon que soit cet aliment naturel, son utilisation peut être abusive, altérant ses bienfaits pour notre corps. Quelles sont les mauvaises habitudes que nous ayons avec le miel ? Explorons ensemble les bonnes choses à faire pour en faire bon usage et conserver ses propriétés curatives.

Pourquoi ne faut-il pas chauffer cette substance sucrée produite par les abeilles ?

Les froides journées d’hiver, lorsque les rhumes et les maux de gorge rendent la vie difficile, le désir de thé chaud augmente. Ainsi, une cuillerée de miel est souvent ajoutée pour soigner tous les maux… Mauvaise idée !

Effectivement, lorsque le miel est chauffé, il perd toutes ses propriétés antiseptiques souhaitées. Ce qui l’enrichit, c’est la présence d’éléments très fragiles tels que les enzymes, les minéraux et les nutriments. En chauffant le miel, ces précieux éléments indispensables à notre organisme disparaissent. Il ne reste que la teneur en sucre déconseillée aux personnes au régime.

De quelle manière devrait-on conserver cet aliment naturel ?

Cela dit, le miel est un aliment fragile et nécessite des conditions de conservation optimales. D’abord, il faut le conserver à l’abri de la chaleur. La température optimale de stockage est de 14°C. L’idéal, c’est de le conserver dans une cave à vin. Si vous n’en avez pas, choisissez le froid plutôt que le chaud, au moins en dessous de 23°C.

Ensuite, vous devez garder le miel loin de la lumière. En effet, cette dernière peut altérer sa qualité, changer sa couleur et réduire son activité enzymatique et sa saveur.

Enfin, en raison de sa forte teneur en sucre, le miel est une denrée impérissable. Les bactéries ne pourront pas s’y développer ! Conservez-le quand même à l’abri de l’humidité autant que possible.

À propos de l’auteur,
Valérie Rouzaud

Passionnée par l'écriture et le digital, je suis tombée dans la marmite de la rédaction depuis 8 ans déjà. J'aime décrypter les actus et j'ai surtout de l'attrait pour l'actualité people et le monde de la télé-réalité.