Permis de conduire : fini la perte de points avec ces infractions ordinaires !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Nouvelle année, nouvelles mesures ! Dans les prochains jours, certaines infractions du permis de conduire ne reçoivent plus de sanctions.

Le permis de conduire est en pleine réforme actuellement. À partir du 1er janvier 2024, de nouvelles mesures entrent en vigueur et tous les automobilistes doivent les respecter.

De nouvelles règles en application pour tous les conducteurs

Réforme des retraites ou encore du permis de conduire, l’année 2024 est une période remplie de changement pour les Français. Une fois de plus, il faut suivre et respecter les règles de l’Etat.

Dernièrement, Elisabeth Borne avait établi un programme pour aider les jeunes à avoir un permis avant leurs 18 ans. La Première Ministre a fait l’annonce de cette bonne nouvelle à Brut le 20 juin dernier.

Elle a indiqué que : « À partir de janvier 2024, on pourra passer le permis de conduire à partir de 17 ans et conduire à partir de 17 ans ». Elle a jouté que cette décision est considérée comme « un vrai plus » notamment pour les jeunes en apprentissage.

Au moment où l’on parle, un jeune en conduite accompagnée peut passer le permis B à 17 ans. Toutefois, il ne peut pas rouler tout seul qu’au jour de ses 18 ans.

Ce qui veut dire que cette diminution de l’âge va permettre à beaucoup de jeunes de conduire plus tôt. D’ailleurs, il est possible que la subvention de 500 euros versée aux apprentis pour le financement de leur permis puisse s’élargir surtout pour les élèves des lycées professionnels.

Qu’est-ce que va changer pour les conducteurs en 2024 ?

En 2024, les automobilistes ne sont plus pénalisés par une perte de points s’ils font un excès de vitesse inférieure à 5 km/heure. C’est un décret qui a été officialisé par une publication dans le Journal officiel vendredi dernier.

Si les excès de vitesse moins de 5 km/heure sont punis par une réduction d’un point sur le permis de conduire et d’une amende forfaitaire allant de 68 à 135 euros, ce n’est plus le cas. En effet, les conducteurs vont avoir une contravention.

Toutefois, la diminution d’un point est valable pour les excès de vitesse entre 5 et 20 km/h. C’est une mesure qui a été annoncée par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin en avril dernier.

Le ministre avait dit qu’il s’agissait « d’introduire une indulgence administrative. À l’égard de ces manquements relevant davantage du manque d’attention que de la volonté délibérée de s’affranchir de la règle ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.