Kate Middleton touchée par un cancer : sa mystérieuse hospitalisation fait beaucoup de bruit !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard
publicité

Ce 17 janvier 2024, le palais de Kensington a prévenu sur l’opération surprise de Kate Middleton, la chère épouse du prince William. Très vite, d’innombrables rumeurs sur cette opération mystérieuse se sont circulées sur la toile dont la plus étonnante est un éventuel cancer. On va faire le point.

Depuis ce mercredi 17 janvier, la presse britannique ne cesse de faire des révélations. En effet, un communiqué officiel venant du palais de Kensington annonce une opération d’urgence de Kate Middleton. La mère de George, Charlotte et Louis est donc admis à l’hôpital pour une opération de l’abdomen qui s’est passée « avec succès ».

publicité

On peut lire que : Kate Middleton « a été admise hier (mardi) à la London Clinic pour une intervention chirurgicale abdominale programmée ».

« L’opération s’est déroulée avec succès, et il est prévu qu’elle reste à l’hôpital pendant dix à quatorze jours ». Suite à cette intervention, l’épouse de prince William ne pourra pas faire ses différents engagements.

publicité

« Sur la base de l’avis médical actuel, il est peu probable qu’elle reprenne ses fonctions publiques avant Pâques ». Ce qui signifie que sa convalescence va durer environ trois mois.

Pour cela, la belle-fille du roi Charles III va faire son repos médical à son domicile d’Adelaide Cottage situé sur le domaine de Windsor.

publicité

Kate Middleton atteinte d’un cancer ?

Si son intervention était « programmée », beaucoup s’interrogeraient sur sa longue convalescence. Certaines rumeurs véhiculent même la possibilité d’un cancer. Mais le palais de Kensington a rapidement écarté cette idée. Son service de presse a communiqué qu’il « ne s’agit pas d’un cancer ».

De son côté, The Times a mentionné qu’une convalescence de longue durée pouvait être le signe d’une opération cruciale. Le Parisien retransmet : « Hystérectomie, vésicule biliaire ? Les spéculations vont bon train ».

Les internautes également ont partagé leur avis sur l’annonce de cette très longue durée d’hospitalisation. « 14 jours, c’est long », peut-on lire sur X (ex-Twitter). Un autre internaute a relaté: « Bon sang, c’est très inquiétant car c’est une longue convalescence ».

L’inquiétude des internautes se multiplie car après quelques heures de la parution du communiqué du palais de Kensington, une autre annonce vient de tomber. La semaine prochaine, le roi Charles III va également subir une opération pour une hypertrophie « bénigne » de la prostate.

publicité
À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.