Des fruits et légumes abîmés vendus à domicile : l’arnaque qui vise les seniors

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard
publicité

Plusieurs personnes âgées ont été arnaquées par des vendeurs ambulants de fruits et légumes ces derniers temps. Les escrocs exploitent la vulnérabilité de ces seniors pour qu’ils achètent des produits pourris et immangeables. Et ce, à des prix très chers.

Avec l’arrivée du printemps, beaucoup de personnes sont victimes de l’arnaque aux fruits et légumes. Il s’agit d’une escroquerie qui a pour cible les personnes âgées prospectées par des vendeurs ambulants malhonnêtes.

publicité

L’une de ses victimes a relayé sa mauvaise expérience au Maine Libre. La retraitée a acheté au total 60 kg de produits inconsommables pour un total de 154 euros.

Le 4 avril dernier, l’octogénaire a été trompée par deux individus qui se sont présentés comme des vendeurs de fruits et légumes de saison. Ils ont conduit une camionnette avec sérigraphie puis ont sonné directement à la porte, au Mans.

publicité

Ensuite, ils ont commencé à proposer à leur victime des cagettes contenant une grande quantité de produits et ils sont même entrés dans la maison.

Les faux vendeurs sont insistants et agissent vite

Malgré les retenues de la cible, les vendeurs sont très insistants en disant que les fruits et légumes peuvent se conserver longtemps et qu’il est possible de les partager avec des proches.

publicité

La cliente finit par céder et elle n’a « même pas pensé à demander le prix ». L’un des arnaqueurs « refuse le liquide, et me tend sa machine, explique la victime. Je dois taper mon code devant lui ».

La retraitée explique que « La rapidité, c’est ce qui leur donne leur force, c’est leur méthode, c’est comme ça qu’ils procèdent ». Quant aux produits, ils sont avariés et on ne sait pas d’où ils viennent.

La Sarthoise indique que : « Les tomates viendraient d’Espagne selon leur propos, mais elles ne sont pas bonnes du tout ».

Quelles précautions prendre face aux démarcheurs ?

Fin mars, la Montagne a rapporté que trois individus ont fait l’objet d’une interpellation dans le Puy-de-Dôme après une vente en porte-à-porte des pommes et des pommes de terre.

Les escrocs ont dérobé 795 euros à une victime. Une autre a payé 640 au lieu de 64 euros au moment de valider le paiement.

Le site du ministère de l’Intérieur prévient que les démarchages abusifs au domicile des personnes vulnérables deviennent très courants. Il faut faire ainsi très attention aux personnes qui se présentent comme des vendeurs à domicile.

Il précise que « Si le vendeur se montre insistant ou menaçant, composez immédiatement le 17 pour faire intervenir la police ou la gendarmerie ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.