Sécurité sociale : l’Etat est dans une galère totale…

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

La situation des finances de la sécurité sociale est très préoccupante. Les chiffres révèlent un déficit plus important que les estimations initiales.

Les autorités sont actuellement dans l’impasse face à l’écart significatif entre les prévisions et la réalité. Elles doivent ainsi mettre en place des mesures budgétaires rigoureuses tout en maintenant le bien-être social. L’Etat va-t-il y arriver ?

D’après les informations données par Les Echos, le déficit de la Sécurité sociale pour l’année précédente est bien plus inquiétant qu’on ne le pensait. Il a atteint les 11 milliards d’euros.

C’est une confession qui vient contester les ambitions optimistes en mettant en avant les véritables difficultés rencontrées par l’Etat dans la gestion des finances publiques.

Pourquoi cette dérive budgétaire ? Tout part d’une réduction des recettes fiscales en fin d’année surtout celles qui viennent de la TVA, essentielles au financement de la Sécurité sociale. Cela met en lumière la précarité du système de financement face aux mouvements de l’économie.

Le président du Haut conseil du financement de la protection sociale a déjà essayé de tirer la sonnette d’alarme sur l’état actuel des comptes de la Sécurité sociale. Il a ainsi mentionné une dégradation continue sans trouver de facteurs majeurs de cette détérioration.

Quelles sont les réactions du gouvernement face à cette crise ?

Face à ce déficit de plus en plus grave, l’Etat doit adopter des mesures strictes pour rétablir l’équilibre financier. Il faut savoir que depuis 2019, le déficit a multiplié avec la crise sanitaire. Cela nécessite une révision profonde des stratégies de gestion des comptes sociaux.

Actuellement, il faut accélérer la mise en œuvre des réformes structurelles surtout dans le secteur de l’allocation chômage où le gouvernement envisage des mesures significatives. Il faut également faire des efforts sur la prise des décisions qui vont préserver la pérennité du système de protection sociale.

Pour résumer, il faut dire que la difficulté financière actuelle anéantit les objectifs de réduction du déficit fixés par l’Etat. L’exécutif doit ainsi trouver un juste équilibre entre les décisions budgétaires et le maintien des prestations sociales pour mieux nager entre contraintes économiques et attentes sociales.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.