Ce métier en pénurie propose une rémunération mensuelle de 3 125 euros dès les premières années

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Ce métier dans le secteur du digital connaît un essor de 20 % chaque année. Il a enregistré près de 166 300 offres d’emploi l’année dernière.

Connaissez-vous le métier du développeur informatique ? C’est un emploi très tendance ces derniers temps du fait de l’avancée de la technologie. Cependant, on a constaté récemment une pénurie de ce métier.

127 119 offres d’emploi de développeurs web en CDI

Le métier de développeur informatique se démarque par sa rémunération assez élevée de 3 125 euros bruts mensuels dès les premières années. Et ce, que ce soit en CDI dans une entreprise ou en indépendant.

Que font ces développeurs ? La majorité de ces experts développent des applications web. Puis, ils vont aussi s’occuper des services backend qui se chargent du stockage et de la récupération des données à partir de la base de données, des applications mobiles, des applications desktop et de l’intelligence artificielle, de la machine learning et de la data science.

Le métier de développeur enregistre un progrès de 20 % par an.  Ce sont des chiffres spécifiques qui viennent de Randstad et Golden Bees.

En effet, entre le 1er avril 2023 et le 31 mars 2024, il y a près de 166 300 offres d’emploi publiées. Près de 127 119 de ces offres sont en CDI, environ 10 000 offres en alternance et 6 975 des offres de stage.

16 % de postes sur un marché invisible

En termes de localisation, les opportunités professionnelles s’accumulent sur trois bassins de l’emploi. Si près de 50 000 postes sont à pourvoir dans la ville de Paris, les autres se distribuent dans les régions lyonnaise et toulousaine.

D’ailleurs, il faut mentionner un détail de taille à ces opportunités. En effet, beaucoup d’offres ne vont jamais apparaître sur les sites d’offres d’emplois traditionnels. Elles vont rester secrètes.

En effet, le poids du marché invisible à l’échelle nationale a augmenté jusqu’à 16 % sur l’année 2023. Cela concerne notamment le bouche-à-oreille, les candidatures spontanées ou encore les cooptations.

Ce qui veut dire que la notoriété d’une entreprise joue un grand rôle pour un recrutement qui ne passe pas par les sites.

Pour ce faire, il y a ce qu’on appelle des employés ambassadeurs qui vont se convertir en recruteurs pour séduire les nouveaux talents.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.