Pour quelle raison le RSA et la prime d’activité sont en baisse ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Si vous êtes un bénéficiaire du RSA ou de la prime d’activité, il se pourrait que vous êtes parmi ceux qui sont concernés par cette mauvaise nouvelle.

Chaque mois, d’innombrables Français reçoivent des aides venant de la CAF. Cependant, il faut se préparer car une mauvaise nouvelle peut concerner certains allocataires.

On parle surtout des bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA) ainsi que de la prime d’activité.

Une ligne fait son apparition sur le bulletin de salaire

Depuis le 1er février, ceux qui bénéficient des aides ont constaté l’apparition d’une nouvelle ligne sur leur bulletin de salaire. C’est le montant net social.

La CAF a expliqué la signification cette nouvelle ligne : « Le montant net social est une nouvelle information inscrite sur vos bulletins de paie. Et sur vos relevés de prestations. Notamment si vous percevez des revenus de remplacement courant 2024 ».

Actuellement, la Caisse d’allocation familiale va se référer sur ce montant net social pour calculer le montant de vos aides. Plus particulièrement le RSA ou la prime d’activité.

Pour la CAF, cette nouveauté signifie une bonne chose. Apparemment, elle va « faciliter les démarches administratives. Et ce, pour les demandeurs et les bénéficiaires du RSA et de la Prime d’activité ».

Un effet sur le RSA et la prime d’activité ?

Cette nouvelle ligne va permettre aux allocataires des aides de la CAF d’exiger leurs droits qu’ils ignorent auparavant. Pour ce faire, il suffit de mentionner ce montant sur votre déclaration pour pouvoir les toucher.

Cependant, cela n’est pas sans inconvénient pour les bénéficiaires. Le site Moneyvox a évoqué : « La bascule vers le montant net social fait craindre une baisse des primes mensuelles de la CAF ».

Puis, il a précisé que : « Cette évolution a un impact direct sur le RSA et la prime d’activité. Puisqu’il change le revenu de référence à déclarer chaque mois ». Ce qui veut dire que ce changement va avoir des répercussions.

Le même site a déclaré que : « Maintenant le revenu de référence est connu et clairement réclamé. Les ressources ne seront plus sous-évaluées… et de nombreuses primes pourraient baisser ».

Il a rapporté l’avis personnel de la secrétaire confédérale économie de FO, Hélène Fauvel qui ambitionne : « Que le calcul du montant net social dans le projet de versement à la source des prestations ne doit pas aboutir à une réduction des droits des allocataires éligibles au RSA. Et à la prime d’activité ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.