Le patron de cette entreprise chinoise offre une grosse prime aux salariés qui parcourent beaucoup de km !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Dans cette entreprise basée en Chine, le patron motive les employés de manière surprenante. En effet, il incite ses salariés à faire de la course à pied pour gagner de l’argent.

Autrement dit, les primes de fin d’année sont proportionnelles au nombre de kilomètres parcourus par les employés. C’est une mesure on ne peut plus originale mais qui présente des risques pour la santé.

Cette entreprise a choisi ce moyen divertissant pour motiver ses salariés. Elle se trouve en Chine, plus exactement dans la province de Guangdong. Pour encourager ses salariés, cette entreprise mise sur les activités sportives. Il faut courir pour empocher le maximum de primes à la fin de l’année.

Courir abondamment pour encaisser beaucoup d’argent

Pour le patron de cette entreprise, le principe est simple : « Mon entreprise ne peut perdurer que si mes employés sont en bonne santé« . Les règles à appliquer sont évidentes : plus le salarié fait beaucoup de kilomètres, plus il va bénéficier d’une grosse prime de fin d’année.

Pour 100 km courus par mois, l’employé empoche 130% du salaire mensuel. Pour 50 km, l’entreprise va verser un treizième mois. Enfin, 30 km de course équivalent à 30% de salaire.

Une motivation dangereuse pour la santé ?

Selon un internaute sur la plateforme Weibo : « Pour 100 km par mois, il faudrait courir 3,2 km par jour : à ce stade, l’entreprise ne veut plus des employés mais des champions d’athlétisme ».

Un autre s’exprime également : « Ces exigences sont considérées comme excessives, même pour les étudiants des écoles de sport. Cela leur fait mal aux genoux. En fonction de l’âge et de la condition physique, cela pourrait également déclencher une insuffisance cardiaque aiguë ».

Pour un débutant, courir pendant plus de 30 minutes peut également présenter un grand risque pour les articulations et les tendons.

Mais les salariés apprécient plutôt cette offre. L’un d’entre eux est content de cette motivation : « Non seulement nous pouvons rester en forme, mais nous sommes également payés pour cela. Cela fait d’une pierre deux coups ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.