Retraite complémentaire Agirc-Arrco : certains employés du privé vont profiter d’une majoration de pension

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

La fin du malus a mené à une hausse des pensions de certains retraités de l’Agirc-Arrco. Qui sont les principaux bénéficiaires de cette majoration ?

Retraite Agirc-Arrco : l’organisme va partager ses gains

Après la réforme des retraites en septembre 2023, les partenaires sociaux et les gestionnaires de l’Agirc-Arrco ont voté pour la suppression du système de bonus-malus.

Le dispositif de décote visait à encourager les futurs retraités à repousser leur départ et travailler plus. Mais cela a été aperçu comme inutile après l’application de la réforme des retraites et le recul de l’âge de départ à la retraite.

L’annulation du malus de l’Agirc-Arrco a déjà commencé le 1er décembre 2023 pour certains retraités. Puis, cela a continué le 1er avril 2024.

En effet, l’organisme a opéré en deux temps pour la mise à jour des dossiers de ses affiliés. La fin du coefficient de solidarité est très avantageuse pour certains retraités car leur retraite complémentaire va connaître une hausse d’une centaine d’euros par an.

Qui sont les principaux bénéficiaires de la suppression du malus ?

En effet, l’annulation du malus va permettre à l’Agirc-Arrco de distribuer près de 500 millions d’euros à tous ses pensionnés. Les principaux bénéficiaires sont les ex-salariés partis à la retraite entre 2021 et 2023 avec une pension à taux plein. La suppression de ce coefficient de solidarité constitue une majoration précieuse sur le montant de la pension de retraite.

En réalité, ce bonus va se calculer selon le nombre de points cotisés auprès du régime. Comme les cadres font des cotisations plus que les salariés, ils vont ainsi profiter de nombreux avantages.

Si vous gagnez une pension de 800 euros par mois, la suppression de malus va attribuer une hausse de 80 euros.

Cependant, les futurs retraités doivent faire face à cette mauvaise nouvelle car ils ont dû patienter jusqu’au mois d’avril 2024. En attendant le renouvellement de calcul des pensions complémentaires, ils ont subi une pénalisation en ayant une pension réduite.

Malheureusement, Moneyvox évoque qu’il n’y a « aucun remboursement des malus payés ces derniers mois ou à payer en ce premier trimestre 2024 n’est prévu dans l’accord Agirc-Arrco ».

Ce qui veut dire que le malus prélevé sur les retraités jusqu’au mois d’avril 2024 est une perte. En cause, ils ne vont pas toucher aucun remboursement alors qu’ils étaient en attente de la mise à jour de leur dossier.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.

Laisser un commentaire