Immobilier : quelles sont les dépenses à bannir de vos relevés de compte pour contracter un prêt ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard
publicité

Vous souhaitez faire une demande de crédit immobilier ? Certaines dépenses qui sont présentes sur vos relevés de compte peuvent être un blocage sur votre demande. Voici celles à bannir immédiatement !

Pour décrocher un financement immobilier, il faut avoir un bon profil. Divers éléments comme le taux d’endettement ou encore la capacité d’épargne ont un effet sur la décision prise par l’établissement demandé.

publicité

Il y a aussi une étude de la situation financière ainsi que le profil de risque des emprunteurs qui passent par l’intermédiaire des relevés de compte du ménage.

Pour que vous puissiez obtenir un prêt immobilier en toute facilité, évitez ces dépenses dans vos relevés de compte.

publicité

Numéro 1 : les incidents de paiement

Pour une demande de prêt immobilier, les établissements bancaires sollicitent souvent l’attribution des trois derniers relevés des comptes bancaires des emprunteurs. C’est un acte qui vise à déterminer certains signaux d’alerte ainsi que les frais liés à des incidents de paiement.

En effet, bon nombre de lignes peuvent faire leur apparition sur les relevés de compte comme les commissions d’intervention, les frais de rejet de prélèvement ou encore la lettre d’information préalable avant rejet de chèque.

publicité

Cécile Roquelaure, porte-parole d’Empruntis affirme que : « Il faut montrer que vos finances sont saines, que vous n’êtes pas dans le rouge et qu’il reste de l’argent sur le compte à la fin du mois ».

Ce qui veut dire que de nombreux incidents de paiement peuvent être un signe de risque de non-paiement des mensualités du futur crédit immobilier. Et donc, la banque va refuser votre demande.

Numéro 2 : les crédits à la consommation

Si vous êtes actuellement sous une souscription d’un crédit à la consommation ou d’un prêt renouvelable, sachez que ce sont des contrats qui ne sont pas très appréciés par la banque.

En cause, ils montrent un comportement trop dépensier ou une gestion inappropriée des finances. Pour ce faire, il faut penser à un remboursement par anticipation de ces emprunts.

Numéro 3 : les paris d’argent

Vous êtes un amateur de jeu en ligne, de casino ou vous faites des paris sportifs, vous devez faire attention. La banque voit ces actes comme un comportement à risque. Elle peut ainsi refuser une demande de prêt immobilier.

Cependant Cécile Roquelaure rassure : « Votre dossier ne va pas être accepté ou refusé à cause d’une seule chose, à part si vraiment vous êtes dans le rouge tous les mois ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.

Laisser un commentaire