Arnaque aux fruits : l’escroquerie tendance du printemps !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Durant la saison printanière, la nature est en pleine renaissance ! Les fruits rouges et les légumes de printemps envahissent les étals ! Cependant, c’est également la saison de cette arnaque spécifique.

Les escrocs redoublent d’imagination pour voler de l’argent à leurs victimes. Ils ciblent particulièrement les personnes âgées ou fragiles que ce soit par téléphone, par carte bancaire ou en visite directe à la maison.

C’est le cas de « l’arnaque aux fruits » qui devient très répandue surtout durant le printemps. Décryptage.

C’est quoi l’arnaque aux fruits ?

Le principe de cette arnaque est très simple. Elle consiste à obliger une personne à faire l’achat des fruits et légumes alors qu’elle n’en a pas besoin.

Les escrocs vont se présenter au domicile de leur cible en étant des producteurs locaux ou des vendeurs. Devant la porte, ils insistent pour qu’ils entrent dans la maison.

Après cela, ils déposent une grande quantité de fruits et légumes tout en présentant une facture entièrement excessive. Ils ne prennent pas en compte le refus de leur victime.

Voilà pourquoi, ils ciblent souvent les personnes âgées ou vulnérables qui vivent seules afin de les intimider. Et donc elles acceptent facilement grâce à leur insistance.

Ces personnes vont ainsi se trouver avec une tonne de fruits de très mauvaise qualité mais à un prix astronomique. Certains arnaqueurs vont même promettre une livraison qui ne se fera jamais.

Comment éviter ce type d’arnaque ?

La première chose à faire est de ne jamais laisser entrer un inconnu à la maison. Même si les escrocs insistent pour s’y introduire, il est plus facile de les repousser sur le pas de la porte.

En outre, il faut respecter certaines réglementations de la vente à domicile. Pour ce faire, le vendeur doit présenter une carte professionnelle qui mentionne son nom et les données de son entreprise. Parfois, les escrocs falsifient les cartes et donc, il faut appeler le numéro qui figure dessus.

Sachez également que le vendeur à domicile ne peut pas obtenir de l’argent immédiatement. Il a tout simplement de droit de procurer un devis ou une facture.

Il doit ainsi attendre sept jours avant d’obtenir un paiement. Voilà pourquoi, certains voleurs exigent des chèques antidatés.

Le ministère de l’Intérieur conseille ainsi de ne jamais verser d’argent à un vendeur à domicile. Cela permet de vous rétracter dans un délai de 15 jours.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.