Elle élabore une nouvelle identité, conçoit de faux bulletins de salaire et loue des habitations sans jamais régler les loyers

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard
publicité

La brigade financière de la police de Toulouse a arrêté une quadragénaire. Elle est soupçonnée d’usurpation d’identité, d’usage de faux et d’arnaque.

Elle a profité de différentes locations d’appartements sans le paiement de ses loyers. Les policiers de la brigade financière de la rive droite de Toulouse l’ont enfin saisi pour usurpation d’identité, usage de faux et escroquerie.

publicité

Cette affaire débutait au mois de mai 2023. A cette époque, le parquet de Chaumont, en Haute-Marne, incrimine une dame pour un vol des papiers d’identité d’un de ses proches. Mais cet individu est introuvable.

Cinq mois plus tard, les forces de l’ordre l’ont localisé dans la partie sud de la France. Durant ce temps, cette femme a démarré une nouvelle vie dans la Ville rose. Ce sont les policiers toulousains qui prennent ainsi en main cette affaire.

publicité

Au mois d’octobre, les enquêteurs de Chaumont donnent les premiers renseignements. Et donc, les fonctionnaires de police haut-garonnais vont continuer les investigations. En suivant cette femme de près, ils constatent immédiatement ses actes illégaux.

En effet, elle a confectionné plusieurs faux bulletins de salaire ainsi qu’un faux contrat de travail. Puis, elle a avancé sa candidature pour la location des logements.

publicité

Pour amadouer les propriétaires, elle n’hésite pas de mentionner un garant qui dispose des papiers d’identité. Bien sûr, c’était la victime de Chaumont à qui elle volait les documents.

Elle a fait près de 7 000 euros de dommages

Durant plusieurs mois, cette arnaqueuse a habité dans plusieurs endroits sans jamais donner de l’argent. Quand le propriétaire ou l’agence immobilière commence à lui presser pour payer le loyer, elle va disparaître dans la nature.

Mais elle a été finalement arrêtée. Elle a fait près de 7 000 euros de préjudices. Lors de son audition, elle a accepté certains faits. Entre les mains du tribunal correctionnel de Toulouse, elle passera devant la justice en mai 2025.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.