Cette erreur informatique a tout perturbé : près de 600 000 conducteurs n’ont pas perdu leur point

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Vous avez fait un excès de vitesse, mais vous avez remarqué qu’il n’y a pas eu un retrait de point ? La cause de ce dysfonctionnement ? Un bug informatique.

Cependant, tout va rentrer dans l’ordre et les points à retardement vont quand même se retirer de votre permis de conduire.

Les centres de récupération de points ont fait une alerte d’une diminution de 30% de points à la fin de l’année dernière, raconte le Progrès.

Ce bug informatique est la source de ce dysfonctionnement

Les français deviennent-ils meilleurs au volant ou est-ce qu’il y a un souci quelque part ? C’est cette deuxième option qui est valable car un problème a bel et bien eu lieu.

L’Antai ou l’Agence nationale des traitements automatisés a constaté un souci informatique qui a empêché le retrait des points. Cela est arrivé aux conducteurs qui ont fait des infractions pour excès de vitesse de moins de 5km/h en 2023.

Un avocat explique au journaliste du Progrès : « Il semblerait que les services de l’État ont tenté de mettre à jour le système automatisé des infractions, dans le cadre de la fin des retraits de points pour les petits excès de vitesse. Mais visiblement, cela ne s’est pas passé comme prévu« .

L’Agence nationale des traitements automatisés des infractions a choisi d’anticiper le changement légal prévu pour le 1er 2024. C’est la date à partir de laquelle « les excès de vitesse inférieurs à 5 km/h ne sont plus sanctionnés que par voie contraventionnelle et n’entraînent plus la réduction d’un point du permis de conduire« .

Cependant, ces personnes qui sont sanctionnées fin 2023 n’ont pas perdu même un seul point.

Mais cette erreur peut se corriger même si les automobilistes pensaient qu’ils avaient échappé à la loi. Selon Capital, cette situation concerne près de 600 000 personnes.

Pour rappel, le site mespoints.permisdeconduire.gouv.fr permet aux automobilistes de consulter le solde des points figurant sur leurs permis de conduire.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.