Surveillez votre boite aux lettres : ce courrier de votre banque va arriver et peut causer un contrôle fiscal

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Avis à toutes les personnes qui possèdent des livrets d’épargne, des PER, des PEL ou d’autres placements financiers : elles doivent garder un œil sur leur boite aux lettres. Un courrier d’une grande importance va débarquer et il est déterminant pour remédier à un contrôle fiscal.

Le fisc passe au crible la plupart des produits d’épargne comme le livret d’épargne, le PEL ou le PER. La Direction générale des finances publiques (DGFIP) surveille les montants placés sur ces comptes et s’applique au contrôle des intérêts qu’ils génèrent.

Imprimé Fiscal Unique (IFU) : un document important à remplir également

Actuellement, des millions de contribuables sont encore en train de remplir leur déclaration de revenus. Parallèlement, toutes les banques ont expédié ce document important à leurs clients.

Il s’agit de l’Imprimé Fiscal Unique (IFU). En effet, ce dossier résume la totalité des revenus de capitaux imposables touchés par les contribuables l’année précédente.

Ce sont les établissements bancaires qui envoient l’IFU. Cela concerne surtout tous les détenteurs de produits d’épargne qui ont produit des intérêts ou des dividendes imposables en 2023.

On peut citer les livrets bancaires (hors livrets défiscalisés), les comptes à terme, d’obligations, les parts de fonds d’investissement, les plans d’épargne-retraite, les parts sociales ou d’actions détenues dans un PEA ou un compte-titres. L’IFU mentionne également certains Plans épargne logement (PEL) et Comptes épargne logement (CEL).

Ce document vise à donne un coup de pouce aux contribuables durant la déclaration des revenus aux impôts tout en vérifiant l’exactitude des montants déjà préremplis par le fisc.

L’IFU possède trois feuillets qui détaillent les différents types de revenus perçus et les cases correspondantes dans la déclaration de revenus.

Si les contribuables détiennent plusieurs placements dans différentes banques, ils vont recevoir un IFU par établissement. Cela oblige le contribuable à effectuer la somme des revenus détenus dans différentes enseignes.

Lors de la déclaration de revenus, il faut bien vérifier les montants communiqués dans la case 2TR qui concernent les intérêts et produits de placement.

Même si les montants présents dans l’IFU sont également expédiés au fisc, il peut y avoir des erreurs. Il faut ainsi mentionner correctement les gains qui sont pris en compte par le fisc.

Même si les établissements bancaires sont très vigilants, il est toujours possible d’informer sa banque des erreurs de montant. En effet, ils sont responsables en cas d’IFU erronés qui a provoqué un redressement fiscal.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.