Prime de Partage de la valeur : voici les changements 2024

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

La Prime de Partage de la Valeur (PPV) est une nouvelle mesure qui a pris la place de la prime Macron. Il s’agit d’un versement facultatif qui concerne tous les salariés.

Cependant, s’ils perçoivent des revenus qui dépassent un seuil, ils peuvent êtes éliminés de la liste. La mise en place de cette prime se fait par DUE ou par accord d’entreprise.

Montant max de la PPV

Le montant maximum à ne pas excéder est de 3 000 euros par an par employé.

Pour un montant max de 6 000 euros par salarié, quatre cas peuvent se présenter :

  1. Il existe un dispositif d’intéressement.
  2. Il y a une application d’une mesure de participation s’il s’agit d’une entreprise de moins de 50 employés.
  3. En cas d’une association ou fondation reconnue d’utilité publique ou d’intérêt général.
  4. Dans les établissements ou services d’aide par le travail (ESAT).

Quels sont les changements prévus pour la PPV en 2024 ?

Durant l’année 2023, l’employeur ne versait qu’une seule PPV par année civile. Mais il est quand même possible de diviser ce versement par 4 par trimestre.

A compter de l’année 2024, il y a la possibilité de verser deux PPV pour une année civile. Cependant, sachez que les montants cumulés subissent une exonération dans la même limite globale. Cela est de 3 000 ou 6 000 euros selon le cas.

Le dispositif d’exonération va être reconduit pendant 3 ans pour les entreprises qui ne dépassent pas les 50 employés. Mais pour celles qui ont plus de 50 salariés, le régime renforcé a pris fin le 31 décembre 2023 dernier.

Les salariés peuvent mettre une partie ou la totalité de la PPV sur l’un des plans suivants. Ils peuvent choisir : PEE, PEI, PERCO, PERE-CO et PERE-OB. Les montants bloqués vont avoir une exonération d’impôts sur le revenu.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.