Prime de Noël : ne paniquez pas même si vous ne l’avez pas encore reçu !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

La distribution de la prime de Noël a été effectuée dès le 13 décembre 2023 par Pôle emploi et le 15 décembre 2023 par la Caisse d’allocations familiales (CAF) et la Mutualité sociale agricole (MSA).

Près de 2,3 millions de foyers français ont profité de cette subvention. Cependant, certains ménages ne l’ont pas encore reçu !

Que faire si vous n’avez pas encore bénéficié de votre prime de Noël 2023 ?

Les raisons qui expliquent le non-versement de votre Prime de Noël

Si vous n’avez pas encore obtenu la prime de Noël alors que vous êtes bénéficiaire de cette aide, il existe diverses raisons possibles. À commencer par les délais des banques qui peuvent retarder le versement sur votre compte.

Puis, on peut imaginer également un oubli de mise à jour de vos informations personnelles. Vous devez ainsi penser à actualiser vos données sur les espaces personnels des organismes concernés.

Pour être parmi les bénéficiaires du versement du mi-décembre 2023, vous avez dû ouvrir vos droits avant novembre 2023. Si vous êtes ainsi parmi les nouveaux bénéficiaires du fin novembre et du mois de décembre, il faut attendre jusqu’en janvier 2024 pour obtenir cette prime.

Cette année, l’Etat a particulièrement pensé aux familles monoparentales. Il y a ainsi une majoration de 35% pour les parents seuls avec enfant.

Que faire si vous n’avez pas encore bénéficié de votre prime 2023 ?

Vous êtes dans la liste des bénéficiaires de la prime de Noël 2023 mais vous ne l’avez pas encore reçu ? Pour ce faire, on vous conseille d’appeler directement la CAF ou Pôle emploi.

Pour Pôle emploi, il faut faire une démarche pour avoir le bonus spécial des familles monoparentales. Vous devez ainsi fournir une attestation sur l’honneur, une attestation de paiement de la CAF/MSA, et une copie du livret de famille.

La prime de Noël a un coût très variable. Une personne seule peut obtenir 152, 45 euros et cela peut atteindre les 500 euros et plus pour les familles nombreuses. N’oubliez pas le bonus exceptionnel pour les familles monoparentales qui sont les plus précaires.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.