Comment fait la CAF pour contrôler les bénéficiaires RSA, APL et prime d’activité contre les fraudes ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard
publicité

La CAF a décidé de mettre en place des vérifications pour stopper les fraudes incessantes qui se présentent un peu partout !

La CAF a marre des fraudes devenues de plus en plus courantes. Pour faire face à cette situation, elle a décidé d’employer des méthodes particulièrement étonnantes.

publicité

Elle a mis au point ce système de contrôle pour surveiller les bénéficiaires du RSA, des APL et de la prime d’activité.

Des fraudes de plus en plus importantes !

En France, les fraudes associées aux aides de la CAF se développent de jour en jour et cela devient très problématique pour le gouvernement. Dans les médias, on peut voir presque tous les jours de nouvelles histoires de fraudes qui remettent en cause certaines défaillances du système.

publicité

En effet, la CAF offre une panoplie d’aides pour les Français. Ce sont des aides qui viennent à la rescousse de différents profils de personnes. On cite notamment le RSA, les APL et la prime d’activité.

Cependant, on constate que ces aides sont souvent concernées par des fraudes. Autrement dit, les bénéficiaires profitent de certaines failles dans les critères pour en obtenir. Pour limiter ces fraudes, la CAF essaie d’avoir recours aux meilleures techniques.

publicité

Quelles sont les techniques de la CAF contre les fraudes ?

La CAF est victime d’une variété de fraudes liées à plusieurs aides. En 2022 par exemple, elle a perdu de grosses sommes pour diverses fraudes.

Pour ce faire, la CAF a décidé de contrôler les allocataires. Elle a pu ainsi vérifier un élément de chaque dossier des allocataires pendant cette année.

Sachez que la CAF effectue des contrôles automatisés qui se font de manière discrète. Elle peut également faire des contrôles sur pièces ainsi que des contrôles sur le terrain. Ce dernier type de vérification est très sérieux car il se réalise quand la CAF soupçonne un allocataire précis pour des fraudes.

Cependant, les contrôleurs doivent savoir qu’il est essentiel de respecter la vie privée des personnes contrôlées. Les bénéficiaires doivent ainsi être vigilants car les faux contrôleurs existent dans le seul but de vous arnaquer.

Mais un autre type de contrôle suscite le doute des allocataires. Il s’agit d’un algorithme qui est jugé par différentes associations comme étant un système qui pénalise les personnes les plus précaires.

Et le secret vient d’être révélé. En 2022, « Sur les 32,4 millions de points de contrôle vérifiés en 2022, 28,3 millions étaient des contrôles automatisés ». Mais ces mesures sont là pour limiter les fraudes mais non pour pénaliser les plus fragiles.

publicité
À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.