Impôts 2024 : un abattement en vue pour les 65 ans et plus et les invalides

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard
publicité

Les seniors et les invalides qui disposent de revenus modestes ainsi que le plafond de revenus pour en profiter vont obtenir une augmentation du montant de l’abattement fiscal en 2024. Grâce à cette majoration, leurs impôts vont baisser considérablement, voire même exonérer.

Les personnes âgées de plus de 65 ans depuis le 31 décembre 2023 vont bénéficier d’une déduction sur les revenus qu’ils ont obtenus l’an dernier.

publicité

Comme chaque année, on relève le montant de cet avantage fiscal et le barème de revenus à respecter en suivant la même proportion que la limite supérieure de la première tranche du barème de l’impôt sur le revenu. Cela équivaut à 4,8% en 2024.

De nouveaux montants

Pour l’imposition des revenus de 2024 (impôts 2023), si le revenu net global est moins de 17 200 euros, le coût de l’abattement est de 2 746 euros. C’est le cas si le contribuable ou l’un des couples est âgé de plus de 65 ans ou invalide.

publicité

Si le contribuable possède un revenu net global compris entre 17 200 euros et 27 670 euros, l’abattement est de 1 373 euros. En cas de revenus imposables qui dépasse les 27 670 euros, l’abattement n’existe plus.

L’abattement est multiplié par deux pour un couple marié ou pacsé avec deux membres soumis à imposition commune et qui ont les âges requis. Toutefois, chaque personne ne peut avoir qu’un seul abattement même si elle remplit les deux conditions.

publicité

C’est l’administration fiscale qui s’occupe de l’application du bonus à chaque ménage sans aucune démarche de la part des contribuables.

Les mêmes réglementations pour les invalides

L’abattement spécial des personnes âgées de plus de 65 ans s’applique aussi aux personnes bénéficiaires d’une pension militaire d’invalidité pour une incapacité d’au moins 40 %.

Il y a également les personnes d’une pension d’invalidité pour un accident du travail d’au moins 40 %. Enfin, cela concerne les titulaires d’une carte « mobilité inclusion » portant la mention « invalidité » pour une incapacité d’au moins 80 %.

Les invalides peuvent obtenir de l’abattement pour l’imposition des revenus de l’année durant laquelle ils ont fait la réclamation de la carte d’invalidité à la mairie de leur habitation. Si le fisc a refusé leur demande, il faut régulariser l’imposition primitive.

Pour résumer, grâce à cette hausse de 4,8%, certains retraités peuvent bénéficier d’un abattement cette année. Ceux qui ont des revenus modestes peuvent obtenir une baisse d’impôt. Il est possible même que cet impôt soit totalement exonéré.

publicité
À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.