Impôt sur la fortune immobilière : 4 chiffres à connaître absolument

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

La Direction générale des Finances publiques (DGFiP) vient de faire une publication de son rapport sur l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Ce document contient diverses informations et des chiffres-clés à connaître sur cet impôt.

Depuis le 1er janvier 2018, l’une des mesures les plus populaires du premier quinquennat d’Emmanuel Macron est l’arrivée de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Très critiqué, ce nouvel impôt touche les foyers propriétaires des biens immobiliers sur le territoire français. Leur valeur imposable totale dépasse les 1,3 million d’euros.

Voici 4 chiffres qui viennent du dernier rapport de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) concernant l’IFI.

Le nombre de personnes qui ont payé l’IFI

En 2020, environ 153 000 foyers ont obtenu un avis d’impôt sur la fortune immobilière de la part du fisc. Soit 0,37% des foyers imposables en France. Ce qui signifie une hausse de 7 % que l’année précédente.

Cela s’explique en effet par l’augmentation des prix de l’immobilier en 2020 d’après la DGFiP. Selon les prévisions de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), la valeur des biens immobiliers détenus par les Français s’est élevée de 5 % par rapport à l’an dernier.

La richesse des foyers redevables de l’IFI

En moyenne, les ménages soumis à l’IFI ont annoncé un revenu imposable annuel de 143 700 euros. Cela a connu une baisse de 4 % sur un an.

Pour faire une comparaison, les foyers qui ne sont pas soumis à cet impôt ont fait une déclaration d’un revenu moyen imposable de 25 500 euros en 2021.

En détail, la moitié des ménages IFI ont un revenu imposable à moins de 100 000 euros. Les 25 % ont des revenus moins de 61 000 euros et les 25 % restants disposent de revenus plus de 158 000 euros par an.

Le montant collecté par l’Etat avec l’IFI

En moyenne, un foyer paie environ 11 000 euros d’IFI. Pour ce faire, l’Etat a empoché près de 1,67 milliard d’euros d’IFI en 2021. Une amélioration de 7 % par rapport à l’année 2020.

Cela s’explique surtout par la hausse du nombre de foyers redevables de l’IFI, précise la DGFiP dans son rapport.

L’âge moyen des déclarants

Il n’y a pas de secret, les foyers soumis à l’IFI sont plus âgés que les déclarants de l’impôt sur le revenu. Dans trois foyers IFI sur dix, le premier déclarant a 45 à 64 ans environ.

Un déclarant âgé de moins de 44 ans est très rare. Il n’est présent que dans seulement 3 % des foyers.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.