Fraude fiscale : comment fait le fisc pour identifier les fraudeurs sur les réseaux sociaux ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

L’administration fiscale essaie d’intensifier la traque des fraudeurs fiscaux par tous les moyens.

Un nouveau dispositif va renforcer les outils déjà en place pour chasser les fraudeurs fiscaux. Le fisc pourrait désormais s’attaquer aux réseaux sociaux.

En effet, Benoît Perrin, directeur général de Contribuables associés vient de confier sur francetvinfo que : « Avant, il était impossible à l’administration de consulter des informations sur des sites internet qui nécessitaient un mot de passe et un login. Demain, l’administration va pouvoir ».

Le Conseil constitutionnel mis à l’épreuve

En réalité, des robots anti-fraude viennent examiner et scanner les fils d’actualité pour localiser les moindres fraudes. Benoît Perrin explique que : « Ce que l’administration va principalement aller chercher, ce sont des gens qui exercent une activité de manière illégale. C’est-à-dire qui n’ont pas d’entreprise et qui proposent des services sur des sites internet ».

Déjà en expérimentation depuis 2020, ce dispositif anti-fraude va encore continuer son travail. Cela va ainsi passer par l’épreuve du Conseil constitutionnel.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.