Faillite bancaire : ce qui va se passer sur votre Livret A et votre compte courant

Mis en ligne le
par Marc

Beaucoup s'inquièteront sur leur argent déposé dans leur compte, si une faillite bancaire survient. Pas de panique ! Le FGDR assurera votre indemnisation si cela arrive.

publicité

Vous vous êtes sûrement demandé ce qui allait arriver en cas de faillite bancaire. C’est sûr que vous allez vous inquiéter à propos de vos comptes courants. Vous allez également penser à vos économies sur le livret A. Mais sachez qu’il y a une solution à tout ! Dans cet article, nous allons vous parler du FGDR (Fonds de garantie des dépôts et de résolution), un organisme public, qui va vous rembourser.

Faillite bancaire : Les Français seront protégés

Une banque des start-up américaines nommée la Silicon Valley Bank (SVB) se trouve dans un manque de liquidité, le vendredi 10 mars. Ce qui l’oblige à vendre des actifs à perte. De ce fait, les citoyens français sont dans une situation où ils redoutent une faillite bancaire.

publicité

Mais rassurez-vous, ce 15 mars, Elisabeth Borne a confirmé au Sénat que « Les banques françaises ne sont exposées à aucun risque à la suite de la faillite de la SVB ». En effet, le FGDR, un organisme de service public créé en 1999, garantit les dépôts bancaires. Cet organisme indemnise les clients en sept jours ouvrables en cas de souci.

Livret A, LDDS, LEP : Le FGDR garantit le remboursement total

Le président du FGDR, M. Thierry Dissaux déclare que « Dans les quelques jours qui suivraient la défaillance de votre banque, nous ouvririons un espace sécurisé sur Internet pour ses clients, sur lequel vous devriez vous inscrire et indiquer le numéro de votre nouveau compte bancaire, pour que l’on puisse verser l’indemnisation ».

publicité

Précisément, le FGDR remboursera totalement l’argent placé dans le livret A, le LDDS ou le LEP. Quant aux comptes courants, les livrets d’épargne ordinaires, le Livret Jeunes, le plan d’épargne-logement, le remboursement est à hauteur de 100 000 euros par individu et par banque.

Par ailleurs, le président ajoute que « Si votre banque est étrangère, mais se situe dans l’espace économique européen, par exemple l’allemande N26 ou la lituanienne Revolut, vous n’êtes pas couvert par le FGDR. C’est le fonds allemand ou lituanien qui vous couvrira globalement de la même façon ».

publicité

Les autres alternatives

Le FGDR rembourse également les « titres ». Toutefois, M. Dissaux explique que « l’indemnisation n’intervient que si le titre a disparu. Ce, à l’occasion d’une fraude ou d’une grosse panne informatique qui entraînerait la faillite de l’établissement. Dans les autres cas, le titre n’a pas disparu, vous en restez propriétaire, il n’y a pas lieu d’indemniser ». À noter que cette protection ne concerne pas les cryptomonnaies.

Par ailleurs, le FGDR rembourse aussi l’assurance-vie. Mais ici, le Fonds de garantie des assurances de personnes se chargera de l’indemnisation qui se limite à 70 000 euros par personne et par groupe d’assurance.

Enfin, M. Dissaux affirme que les applications Lydia ou Nickel « ne peuvent être membres du FGDR. Ils doivent néanmoins déposer les fonds de leurs clients dans un compte spécial dans une banque. Si c’est l’établissement de paiement qui fait faillite, les clients devront être remboursés par le liquidateur sur la base du compte spécifique. Mais la procédure peut prendre plus de temps et est moins encadrée. »

publicité
À propos de l’auteur,
Marc

Je suis un journaliste qui recueille, analyse et diffuse des informations à un large public. J'essaie de couvrir des sujets variés, allant de l'actualité politique à l'actualité sportive, en passant par les sujets sociaux et culturels.