Des escrocs ont piraté la sécurité des Amazon Locker : plus de 470 000 euros de colis volés et détournés !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Cinq malfaiteurs ont fait l’objet d’un mis en examen pour un vol de 470 000 euros de colis Amazon dans le Val-d’Oise. Les escroqueurs ont utilisé de la ruse pour pirater les protocoles de sécurité du locker d’Amazon.

Cette affaire contrarie énormément le géant de l’e-commerce. Franceinfo évoque que cinq individus sont actuellement mis en examen pour un vol évalué à près d’un demi-million d’euros chez Amazon.

On a suspecté ces personnes d’avoir mis en place un mode opératoire complexe pour contourner les protocoles de sécurité des Amazon Locker. Ils ont par la suite volé les colis.

Les malfaiteurs ont élaboré une stratégie de vol sophistiquée

En novembre 2022, les responsables ont remarqué des anomalies pendant les livraisons et ils ont entamé une enquête. Suite à cela, six suspects ont fait l’objet d’une interpellation pour un vol estimé à 470 000 euros. C’est le résultat d’un retrait frauduleux de colis dans les lockers.

Défaits par la Brigade de recherches de L’Isle-Adam, les voleurs s’associaient avec des malfaiteurs. Durant les perquisitions, on a saisi des produits high-tech et de luxe ainsi que la somme de 8 500 euros en espèces.

Quel stratagème ont-ils utilisé ? Les escrocs ont demandé à leurs proches de faire des commandes. Puis, ils vont ensuite retirer les commandes dans les Amazon Locker en remplaçant le carton d’origine par un carton vide. Ensuite, ils vont réaliser une demande de remboursement.

Les articles volés en vente sur le marché d’occasion

Que sont devenus les articles volés ? Les escrocs les ont vendus dans un commerce spécialisé dans la vente des produits d’occasion. Les autorités ont évoqué que même si l’opération de vol est d’une sophistication extrême, la clientèle d’Amazon n’a pas heureusement subi des dommages directs.

Pour les gardes à vue, cinq personnes sont mises en examen par le parquet de Pontoise pour escroquerie. Elles sont ainsi placées sous contrôle judiciaire. Outre les saisies déjà faites, il y a également onze autres individus suspectés et entendus librement.

Dans tous les cas, cette affaire démontre que les systèmes de livraison et de remboursement des grandes plateformes sont vulnérables.

Face à cela, les forces de l’ordre essaient de démanteler le réseau dans la lutte contre la criminalité économique liée aux nouvelles technologies.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.