Coût de l’électricité : pourquoi beaucoup de consommateurs veulent abandonner l’option heures creuses d’EDF ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

CDepuis le 1er février, les particuliers ont subi une hausse de près de 10% sur leur facture d’électricité. Cependant, l’augmentation n’est pas similaire pour tous les consommateurs.

Les ménages au tarif de base voient leur facture augmenter de 8,6% contre 9,8% pour ceux qui ont choisi l’option heures creuses.

La flambée du prix de l’électricité depuis le 1er février est un véritable coup de massue pour tous les particuliers. Pour les abonnés du tarif réglementé de vente (TRV) d’EDF avec l’option heures creuses/heures pleines, la hausse est à hauteur de 9,8%. Tandis que ceux avec l’offre de base ont subi une augmentation de 8,6%.

Avec près de 9 millions de clients EDF qui sont sous contrat avec l’option heures creuses/heures pleines, ils se demandent si cette offre est encore rentable ? En effet, l’option heures creuses devient plus coûteuse. C’est à cause notamment de son coût mensuel plus élevé et de son tarif heures pleines plus cher.

Pour un abonnement au tarif de base, il coûte 15,63 euros par mois pour un compteur de 9 kWA. Ce coût est de 16,55 euros pour les heures creuses. En ce concerne le tarif au kilowattheure, comptez 0,2276 euro le KWh en base. En heure creuse, le coût est de 0,1828 euro contre 0,2460 euros en heure pleine.

Toutefois, sachez que l’option heures creuses est très intéressante pour les ménages qui utilisent des appareils énergivores au quotidien. Entre machines à laver, sèche-linge et lave-vaisselle, il faut allumer ces appareils pendant les heures creuses pour éviter d’exploser la facture.

Une option qui a un coût élevé mais toujours rentable

Interviewé par Notre Temps, Benoit Lamberti, directeur marketing & expérience client BtoC chez EDF a évoqué que l’option heures creuses est avantageuse pour les foyers qui disposent de ballon d’eau chaude électrique, de voitures électriques, de chauffages à accumulation ou de piscines.

Pour les ménages qui ne possèdent pas ces équipements, cette offre peut devenir plus coûteuse que l’abonnement de base. Cela est dû aux tarifs élevés de l’abonnement et du kilowattheure en heures pleines.

D’après une enquête d’Octopus Energy (ex Plum) en 2020, près de 85% des consommateurs ont perdu de l’argent en souscrivant sous ce contrat.

Adeline Jubert, directrice du pôle dépenses du quotidien chez Meilleurtaux a précisé que cette option est économique. A condition si le ménage consomme 50% d’électricité en heures creuses.

Pour les abonnés à ce contrat, il ne faut pas oublier de programmer à l’avance les appareils. Cela permet de les faire fonctionner durant les heures creuses.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.

1 réflexion au sujet de « Coût de l’électricité : pourquoi beaucoup de consommateurs veulent abandonner l’option heures creuses d’EDF ? »

Les commentaires sont fermés.