Taxe foncière : la hausse sera moins élevée qu’en 2023 !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Comme l’inflation commence à se ralentir, la hausse des valeurs locatives cadastrales qui sont utilisées comme base pour calculer la taxe foncière sera moins forte qu’en 2023.

Les 32 millions de contribuables assujettis à la taxe foncière vont avoir une bonne et une mauvaise nouvelle. Selon le site Le Particulier, l’impôt local va connaître une hausse en 2024. Mais ce sera moins élevé à cause de la diminution de l’inflation.

En effet, l’inflation a un impact direct sur la taxe foncière grâce aux valeurs locatives cadastrales. On utilise ces dernières comme base de calcul à l’impôt foncier. Puis, on procède à la revalorisation le 1er janvier de chaque année par l’application d’un coefficient forfaitaire.

Depuis 2018, ce coefficient se calcule selon l’évolution sur douze mois de l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) de novembre, d’après l’article 1518 bis du Code général des impôts.

Pour définir la revalorisation de l’année prochaine, il faut ainsi utiliser la valeur de l’inflation calculée entre novembre 2022 et novembre 2023.

Une hausse forfaitaire de 3,8% des valeurs locatives en vue en 2024 ?

D’après les informations temporaires diffusées par l’Insee le 30 novembre dernier, l’évolution de l’IPCH en novembre 2023 est de 3,8 % en comparaison à celui de novembre 2022.

Du coup, les valeurs locatives cadastrales vont subir une hausse de 3,8% en 2024. S’il faut attendre l’Insee pour confirmer ce taux le 15 décembre prochain, on peut quand même confirmer qu’il sera moins fort que celui de 2023. Dernièrement, ce taux a atteint les 7,1%.

Une augmentation supplémentaire dans certaines communes

Cependant, les propriétaires immobiliers ne doivent pas encore se féliciter pour ce taux moins élevé. En effet, certaines communes et intercommunalités peuvent joindre une hausse des taux d’imposition à cette revalorisation générale.

En 2023, l’Association des maires de France (AMF) confirme que 19% des 192 villes de plus de 40 000 habitant ont augmenté leur taux de taxe foncière. À l’automne 2024, il faut donc s’attendre à une facture plus que salée !

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.