Taxe d’aménagement : encore une hausse prévue cette année

Mis en ligne le
par Valérie Rouzaud

La taxe d'aménagement augmente partout en France. Toutefois, certaines communes ne sont pas concernées.

Les autorités ont décidé de hausser à nouveau la taxe d’aménagement. Sans doute, c’est un nouveau coup dur pour les Français qui ont du mal à se relever face à la crise. De plus, cette augmentation est encore plus importante que celle de l’année dernière.

Une taxe pour les constructions de plus de 5m²

Comme pour les piscines, installer un abri de jardin ne s’improvise pas. Or, sa construction est tout à fait différente de la structure d’un plan d’eau. Cependant, elle peut exposer le propriétaire aux mêmes contraintes administratives et financières. Tout d’abord, cela dépend de la superficie de l’abri de jardin.

Sachez qu’en ne dépassant pas les 5 mètres carrés, le propriétaire du jardin peut faire ce qu’il veut sans permis ni taxes. En revanche, Maisons & Travaux rapporte qu’au-delà de 5 mètres carrés et que si la hauteur des murs et du plafond est de 1,80 mètre, il sera soumis à la taxe d’aménagement.

À combien s’élève la taxe d’aménagement cette année ?

Il peut s’agir d’une pièce pour ranger les outils, pour jardiner ou autres. À partir d’une superficie de 5 mètres carrés, l’abri de jardin impose une taxe. Cette dernière dépend de l’endroit où vous habitez. En effet, elle est de 1 004 euros/m² depuis le 1er janvier 2023 en Ile-de-France. Ailleurs, la taxe d’aménagement coûte 886 euros.

Ainsi, la taxe d’aménagement augmente partout en France, sauf pour certaines communes qui ont opté pour la défiscalisation de tous les abris de jardin. L’année dernière, la taxe a augmenté de 7 %, mais en 2023, cette hausse est de 8 %. N’oubliez pas de déclarer votre abri de jardin auprès des impôts. Notamment, lorsque les demandes de travaux préalables, obligatoires pour les projets de construction, n’ont pas été faites.

Comment calcule-t-on l’augmentation de cette taxe ?

Cette hausse d’impôt s’explique en partie par la méthode de calcul basée sur l’indice du coût de la construction (ICC) publié par l’INSEE. Par conséquent, tout développement enregistré au troisième trimestre 2022 a affecté la taxe sur les abris de jardin pour 2023.

Vient ensuite la décision de la commune, puis du département dans lequel l’abri de jardin a été construit. Par ailleurs, le gouvernement a créé un simulateur pour aider au calcul de la TA.

À propos de l’auteur,
Valérie Rouzaud

Passionnée par l'écriture et le digital, je suis tombée dans la marmite de la rédaction depuis 8 ans déjà. J'aime décrypter les actus et j'ai surtout de l'attrait pour l'actualité people et le monde de la télé-réalité.