RSA : Tout ce que vous devez savoir pour en profiter

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

La CAF revoit tous les ans les montants de ses aides sociales le 1ᵉʳ avril. Pour 2024 donc, on connaît déjà le nouveau montant du RSA ainsi que les conditions d'éligibilité. Les détails.

publicité

La CAF a apporté un lot de changement vis-à-vis de ses différentes aides, y compris le RSA. Dans cet article, nous allons voir toutes les activités nécessaires pour continuer de profiter de cette aide.

Le RSA augmente encore en 2023

La CAF revoit tous les ans les montants de ses aides sociales le 1ᵉʳ avril. D’ailleurs, cette année ne fait pas exception avec une hausse de 1,6%. Pour rappel, la formule de calcul classique n’a pas changé. Celle-ci étant basée sur l’évolution annuelle des prix à la consommation hors tabac.

publicité

En 2023, on a pris en compte l’inflation et la crise économique pour déterminer cette revalorisation. Ainsi, on a obtenu un chiffre de 5,6%. Les allocataires ont donc vu certaines prestations sociales et minima sociaux augmenter de 1,6% au 1ᵉʳ avril.

Nouveau montant l’année prochaine

Dès lors, une personne seule a perçu 608,12 euros au lieu de 598,54. Par ailleurs, Bruno Le Maire a également annoncé une hausse de 5,2% au 1ᵉʳ janvier 2024 concernant la retraite de base. Toutefois, cette revalorisation ne se mettra en pratique qu’après au moins 7 mois pour les bénéficiaires du RSA. Ces derniers verront donc leur portefeuille augmenter de 28 euros par mois.

publicité

En clair, le nouveau montant mensuel du RSA au 1ᵉʳ avril 2024 sera de 635,70 euros pour une personne seule. Un couple touchera mensuellement 953,56 euros et 3 personnes 1 144,28 euros. En outre, d’autres minima sociaux seront revalorisés de 4,6%, selon Bruno Le Maire.

Conditions d’éligibilité pour le RSA

Ceux qui prétendent au RSA devront dorénavant exercer une activité. Enfin, s’ils veulent garder leur éligibilité, et cela est obligatoire. Pour être plus précis, ces derniers devront cumuler 15 heures d’activités hebdomadaires. Cela dit, ils doivent se rendre à des entretiens d’embauche et d’effectuer un stage d’immersion en entreprise. Ou au mois, participer à une formation.

publicité

En outre, le gouvernement a précisé : « Les activités peuvent se diversifier suivant la situation des bénéficiaires. Les éventuelles difficultés et ses objectifs dans le cadre de la réinsertion socio-professionnelle. »

publicité
À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.