Qui va hériter de votre argent si vous n’avez pas d’enfant ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

En règle générale, une grande partie du patrimoine va se transmettre à la descendance de manière obligatoire. Mais qui est l’héritier quand il n’y a pas d’enfant ?

En termes d’héritage et de succession, il faut miser sur l’anticipation. Cela signifie que vous devez faire les bons placements en déterminant comment et à qui transmettre votre patrimoine.

Mais qu’est-ce qui va produire s’il n’y a pas d’héritiers directs ? Qui va profiter de votre argent après votre décès ?

En effet, si vous n’avez pas d’enfants, la succession va se faire en fonction de plusieurs facteurs : la présence d’un testament, les membres de votre famille et votre mari ou épouse. On va faire le point.

Succession et héritage : qui va hériter de votre argent en absence d’enfants ?

Vous êtes marié et sans testament

La transmission de votre succession va se faire en fonction de vos parents qui sont vivants ou décédés.

  • Les deux parents sont vivants : ils héritent 50% de la succession et les 50% reviennent au conjoint encore en vie.
  • Un seul des deux parents est vivant : il n’a droit qu’à ¼ de l’héritage. Le reste, c’est-à-dire les 3/4, va revenir entre les mains du conjoint survivant.
  • Les deux parents ne sont plus là : c’est le conjoint survivant qui va hériter de la totalité de la succession.

Par ailleurs, les parents ont un droit de retour. Ils peuvent récupérer les biens qu’ils ont donné avant le décès.

Vous n’êtes pas marié et toujours sans testament

A part les parents, la succession va également considérer les frères et les sœurs si vous n’êtes pas marié.

  • Vos deux parents sont vivants et vous avez des frères et sœurs : les 50% reviennent à vos parents et les 50% à vos frères et sœurs.
  • Un seul de vos deux parents est vivant : le parent va hériter l’1/4 du patrimoine. Les ¾ vont chez vos frères et sœurs.
  • Si les parents sont décédés : les frères et sœurs héritent de l’ensemble du patrimoine.

La répartition du patrimoine entre frères et sœurs doit se faire équitablement. Si vous n’avez pas d’héritiers directs, qu’est-ce qui se passe ?

Si vous n’avez ni enfants, ni conjoint, ni parents ni frères et sœurs, votre patrimoine va être transmis :

  • Aux parents éloignés comme les oncles ou les tantes.
  • Aux œuvres de charité : s’il n’y aucune famille éloignée.
  • Escheat : la succession du défunt revient automatiquement à l’État selon les juridictions en vigueur.
À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.