Comment reconnaître un testament valide ? Faut-il un notaire pour l’approuver ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Le testament est d’une grande utilité en termes de succession. Cependant, beaucoup de questionnements taraudent les esprits à propos de ce document.

Aujourd’hui, lesecransdeparis va vous apporter plus d’informations sur le fonctionnement du testament.

Comment fonctionne le testament ?

Le testament se présente comme un document écrit conforme à la loi française. Il a pour fonction de transférer des biens à ses héritiers après son décès selon ses propres volontés. Pour rédiger un testament, il faut respecter quelques règles clé sinon il devient invalide.

Souvent, le testament se fait à la main. Pour qu’il soit recevable, il faut éviter les erreurs ainsi que les ratures. Puis, l’auteur doit dater et signer le document.

Sachez que c’est une mauvaise idée de faire écrire le testament par une autre personne. Cela pourrait être une source de tension si la personne est un proche.

En règle générale, un testament n’a pas pour seul rôle de transmettre des biens. Ce document écrit permet aussi de désigner une personne qui va se charger de l’exécution des dernières volontés après le décès. Cette personne est appelée « exécuteur testamentaire ».

Dans un testament, il est possible également de mentionner les derniers souhaits à l’encontre de votre corps comme l’organisation des funérailles par exemple.

Il y a aussi la possibilité d’un don d’organes ou encore la désignation d’un tuteur pour s’occuper de vos enfants. Pour la reconnaissance d’un enfant, cela nécessite l’intervention d’un notaire.

A noter que vous ne pouvez transmettre que les biens qui vous appartiennent. On peut citer les maisons, les appartements, les terrains, les meubles, les voitures ou encore les œuvres d’art.

Valider un testament : est-il obligatoire de faire appel à un notaire ?

Pour valider un testament, aucune loi française ne vous oblige à avoir recours à un notaire. C’est un document valide s’il comprend votre écriture, une date et votre signature. Il s’agit d’un testament olographe.

C’est très simple mais il peut y avoir des risques de détérioration. Raison pour laquelle vous devez enregistrer votre testament après du Fichier central des dispositions de dernières volontés (FCDDV).

Bien évidemment, cette mesure doit être réalisée par un notaire dans les 3 mois suivant le décès. C’est une démarche ayant un coût de 30 euros fors TVA. En effet, il faut payer les frais de rédaction, les frais d’ouverture et de description ainsi que les frais de garde avant le décès.

Il est aussi possible de faire la rédaction de votre testament devant un notaire. Pour ce faire, vous avez un testament authentique et vous devez dicter à l’expert vos désirs devant deux témoins ou un autre notaire. Ce document doit avoir les signatures de toutes les parties dont le « testateur ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.