Le nouveau barème de l’impôt est avantageux si vous respectez cette condition !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard
publicité

Certains contribuables ne savent pas encore que le nouveau barème de l’impôt a été déjà publié. Cependant, ce n’est pas une initiative de l’Etat. On fait le point.

Nouveau barème de l’impôt : plus avantageux pour certains contribuables

Depuis le 1er janvier 2024, le nouveau barème progressif de l’impôt est en application. C’est une revalorisation à hauteur de 4,8%. En France, la déclaration de revenus se fait au printemps et cela permet à l’administration fiscale de connaître votre situation actuelle.

publicité

En règle générale, cette déclaration permet d’avoir les détails de votre imposition. D’ailleurs, vous pouvez aussi apprendre si le nouveau barème de l’impôt joue en votre faveur ou non.

La hausse du barème de l’impôt à 4,8% cette année se révèle être favorable surtout pour les ménages à revenus modestes qui jouissent d’une décote de l’impôt sur le revenu. Il y a également des réductions et des crédits d’impôts.

publicité

Dans l’Hexagone, tous les foyers fiscaux sont dans l’obligation de faire une déclaration de leurs revenus imposables chaque année. Le calcul se fait en fonction de différents paramètres.

Il faut d’abord déterminer votre revenu net imposable annuel. Il peut se trouver sur le bulletin de paie si vous êtes un salarié. Ensuite, il faut définir le quotient familial en divisant votre revenu net imposable par le nombre de parts fiscales.

publicité

Ces dernières dépendent de la composition de votre foyer fiscal. En effet, une personne seule équivaut à une part tandis qu’un couple marié ou pacsé vaut deux parts.

Une fois votre quotient familial connu, considérez le barème progressif de l’IR et vous avez l’impôt brut. En multipliant ce montant par le nombre de parts de votre foyer fiscal, vous pouvez obtenir l’impôt net.

Une possibilité de réduction d’impôt

Concrètement, calculer l’impôt net n’est pas une tâche aisée. De plus, le barème progressif de l’IR comprend différentes tranches de revenus allant de 0 à 45%. Cependant, la majoration de 4,8% peut tout bouleverser pour l’imposition des revenus de l’année passée.

Si vous n’avez qu’une part de quotient familial, vous bénéficiez d’une exonération d’impôts en dessous de 11 294€ contre 10 777 € auparavant.

Si vous dépassez ce seuil, la tranche de 11% entre en jeu avec un plafond annuel de 28 797 €. Jusqu’à 82 341 €, il y a l’application de la tranche à 30% puis à 41% jusqu’à 177 106 €, et enfin c’est 45% au-delà de ce montant.

Vous pourrez profiter d’une baisse de votre imposition sur votre déclaration d’impôts au printemps 2024 s’il y a une diminution ou une stabilisation des ressources.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.