L’arnaque aux chèques fait des victimes

Mis en ligne le
par Valérie

Les escrocs trouvent dans le chèque une opportunité. Pour cause, il ne nécessite ni mot de passe ni double authentification.

publicité

L’arnaque aux remises de chèques frauduleuses est un piège sournois. Les escrocs l’utilisent pour détourner de l’argent en jouant sur les émotions des gens. Malgré la raréfaction des paiements par chèque, cette escroquerie continue de faire des ravages. Dans cet article, nous explorerons cette arnaque, ses conséquences, et comment vous protéger.

Le chèque : Une cible de choix pour la fraude

En 2022, le taux de fraude sur les chèques s’élevait à 0,073 %. Ainsi, il dépasse celui de la carte bancaire (0,053 %) et du virement (0,001 %). Cependant, les escrocs trouvent dans le chèque une opportunité. Pour cause, il ne nécessite ni mot de passe ni double authentification. Ils peuvent même contrefaire la signature du titulaire pour voler de l’argent.

publicité

Malgré cela, le volume total de la fraude au chèque a connu une baisse de 15 % entre 2021 et 2022. Cela a atteint tout de même 395 millions d’euros. Ce qui représente une somme significative, compte tenu de l’usage limité du chèque. En effet, cela ne représente que 3,3 % des paiements non liquides en 2022.

Arnaque aux chèques : Le stratagème préféré

Les escrocs ont récupéré plus de deux tiers de l’argent détourné l’an dernier. Ils ont réussi à les voler via la technique des remises frauduleuses de chèques volés ou égarés. Pour ce faire, l’arnaqueur récupère des chèques perdus ou volés. Ensuite, il a deux options. Soit, il les utilise lui-même, ce qui est risqué, soit, il demande à un tiers de les encaisser pour lui.

publicité

Cependant, l’utilisation directe de chèques volés ou perdus expose l’arnaqueur au risque d’être découvert. Effectivement, les magasins tendent à être plus prudents à propos des paiements par chèque. Alors, pour éviter ce risque, les escrocs ont élaboré une autre tactique.

Encaissement d’un chèque pour autrui

Plutôt que d’utiliser un chèque volé ou perdu lui-même, l’escroc persuade une autre personne d’encaisser l’argent pour lui. Ensuite, il lui demande de faire un virement en retour. Pour cela, l’arnaqueur peut jouer sur les émotions, lançant par exemple un faux appel à l’aide sur les réseaux sociaux. Il peut également promettre une récompense financière.

publicité

Par la suite, la victime dépose le chèque et crédite son compte. Ensuite, elle effectue un virement vers le compte du fraudeur. Les jours passent et la banque va rejeter le chèque. Ainsi, la somme sera débitée. En conséquence, la victime aurait effectué un virement de plusieurs centaines ou milliers d’euros vers un escroc. Cela, sans espoir de récupérer son argent.

Sachez qu’encaisser un chèque pour quelqu’un d’autre est illégal. D’ailleurs, aucune indemnisation ne peut être demandée à la banque. En outre, les virements sont irrévocables, laissant la victime sans recours. Pendant ce temps, l’escroc disparaît sans laisser de trace. Il est donc impératif de refuser d’encaisser des chèques pour autrui.

À propos de l’auteur,
Valérie

Passionnée par l'écriture et le digital, je suis tombée dans la marmite de la rédaction depuis 8 ans déjà. J'aime décrypter les actus et j'ai surtout de l'attrait pour l'actualité people et le monde de la télé-réalité.