Fraude sur la RSA : un bénéficiaire fraudeur avec 37000 euros en espèces interpellé

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard
publicité

L’année dernière, la Cnaf a procédé à 32,4 millions de contrôles en France concernant les prestations sociales. Lors de cette vérification, l’organisme public a recensé 48 692 cas individuels de fraude.

Pourtant, la Cnaf fait l’effort de soutenir autant que possible les principaux concernés, avec près de 13,6 millions d’allocataires en 2022.

publicité

Parmi les fraudes les plus marquantes, celle de cet homme originaire de Besançon retient l’attention. En effet, il a été interpellé avec une somme conséquente de 37000 euros et une montre de luxe.

Fraude sur la RSA : un allocataire fraudeur vient d’être interpellé

Le 23 octobre 2023, le verdict est tombé. Un jeune homme de 25 ans écope de 3 ans de prison selon les décisions du tribunal de Besançon.

publicité

L’histoire a commencé après une perquisition à son domicile en raison d’une détention de 37000 euros (une somme liquide) et une montre Rolex ainsi que des objets qui valent une fortune.

On cite en effet des vêtements de marque, des équipements Hi-Fi de qualité haut de gamme, mais aussi et surtout des stupéfiants qui rendent le cas deux fois plus grave.

publicité

Pourtant, il s’agit d’un bénéficiaire de l’Allocation Solidarité Spécifique (RSA). Il a expliqué que cet argent trouverait sa source auprès de son entreprise de location de véhicules.

Ensuite, il a ajouté : “je suis encore jeune et je ne savais pas qu’il fallait déclarer tous les mois auprès de l’Urssaf”.

Des arguments qui ne justifient pas la situation

Le tribunal n’a pas été convaincu par les propos du jeune fraudeur. Par ailleurs, non seulement le concerné a détenu des biens matériels de manière illégale mais il a volontairement décidé de ne pas déclarer sa situation financière à la CAF.

Il s’agit tout simplement d’une erreur administrative. Selon la CAF, le dossier du fraudeur concerne également la prime d’activité, les aides au logement ou encore l’allocation pour adulte handicapé.

Lutte contre la fraude sociale : un véritable défi pour le gouvernement

Cette affaire a amené l’Etat à solidifier les mesures contre la fraude concernant les aides sociales. On parle notamment des vérifications minutieuses et régulières dans le secteur des aides publiques.

Par ailleurs, l’Etat a décidé de renforcer la collaboration avec les organismes responsables des allocations. Enfin et non des moindres, il va appliquer des punitions sévères et radicales contre les fraudeurs.

Ce cas d’acte malveillant encourage le gouvernement à continuer les efforts en termes de lutte contre la fraude sociale. Par ailleurs, les bénéficiaires doivent respecter à la lettre les droits et les obligations qui se rapportent aux aides publiques.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.