Des centaines de supermarchés en difficulté financière en Belgique

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Des magasins en Belgique risquent de faire faillite à court terme. Par conséquent, cela pourrait entraîner une crise dans le secteur.

Une étude révèle que le secteur des supermarchés en Belgique est en difficulté financière, avec 16,2% des magasins en situation critique. En effet, le magazine spécialisé Gondola et le spécialiste des données GraydonCreditsafe ont mené une enquête à ce sujet. Cela représente 576 supermarchés menacés de faillite. Ainsi, le secteur des supermarchés obtient un score nettement inférieur à la moyenne des entreprises belges.

Des supermarchés menacés de faillite

Selon l’enquête, plus de 16% des supermarchés en Belgique sont structurellement en difficulté et sont menacés de faillite. « La faillite les menace tôt ou tard », explique Eric Van Den Broele de GraydonCreditsafe. Le manque de réserves financières et la chute des marges sont les principales raisons de cette situation.

Ainsi, les analystes prévoient que ces magasins risquent de faire faillite à court terme. Par conséquent, cela pourrait entraîner une crise dans le secteur.

Des perspectives sombres pour le secteur

Les perspectives pour le secteur des supermarchés en Belgique sont sombres. En effet, les marges sont à un niveau historiquement bas. Ce qui rend difficile pour les magasins de générer des bénéfices.

De plus, un magasin sur deux n’a pas suffisamment de réserves financières pour faire face à des chocs imprévus. Dès lors, les experts prédisent soit une vague de faillites à court terme, soit une consolidation du secteur. Dans ce cas, les gros acteurs rachèteraient les petits magasins. « Deux scénarios sont possibles : soit nous aurons beaucoup de faillites dans un avenir proche, soit il y aura encore plus de rachats et il ne restera plus que des gros acteurs qui absorbent tous les petits », prévoit Eric Van Den Broele à ce sujet.

Des conséquences pour les consommateurs

Si les prévisions se réalisent, les consommateurs belges pourraient être affectés par la crise des supermarchés. Les prix pourraient augmenter dans les magasins survivants, tandis que la concurrence serait réduite.

Aussi, les consommateurs pourraient être confrontés à une pénurie de choix de produits. De plus, les magasins plus petits et spécialisés pourraient disparaître.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.