Chômage : Les erreurs à éviter pour continuer à percevoir l’aide de Pôle emploi

Mis en ligne le
par Marc

Pôle emploi procure une aide importante aux personnes qui se trouvent dans le chômage. Dans cet article, retenez les 8 points essentiels à éviter si vous voulez toujours bénéficier des indemnisations de Pôle Emploi.

publicité

Le chômage peut être une période difficile à traverser. C’est pourquoi il est essentiel de respecter les règles de Pôle emploi pour continuer à être indemnisé. Cet article met en lumière les erreurs courantes à éviter pour garantir le maintien de ses allocations chômage.

Point sur le chômage en France

Au cours des dernières années, la France a connu des fluctuations dans son taux de chômage. Avant la COVID-19, le taux de chômage a progressivement baissé, passant en dessous de la barre des 8 %. Cependant, la crise sanitaire a entraîné une hausse significative du chômage en 2020. Le gouvernement continue néanmoins de mettre en place des mesures pour stimuler l’emploi et à soutenir les personnes sans emploi. Les indemnisations de Pôle Emploi en font notamment partie.

publicité

Les erreurs à éviter pour Pôle Emploi

  • Retard d’inscription à Pôle emploi : Il est primordial de s’inscrire rapidement à Pôle emploi, idéalement dès le lendemain de la fin de contrat. Même si tous les documents ne sont pas encore disponibles, l’inscription doit être faite sans tarder.
  • Dédaigner les entretiens avec votre conseiller Pôle emploi : Les entretiens sont obligatoires et permettent de définir votre profil et vos recherches d’emploi. Il est crucial d’y assister, pour ne pas perdre l’allocation chômage.
  • Oublier la déclaration mensuelle de votre situation : Entre le 28 et le 15 du mois suivant, il est impératif de mettre à jour votre dossier. Ce, en répondant aux questions de Pôle emploi. Même si rien n’a changé, cette déclaration est obligatoire.
  • Oublier de signaler une reprise d’activité : Toute reprise d’activité doit être signalée sans faute. Les périodes de travail non déclarées ne seront pas prises en compte pour prolonger l’indemnisation, et vous risquez la radiation.
  • Ne pas chercher d’emploi : Il est essentiel de continuer activement vos recherches d’emploi. Des contrôles peuvent être effectués pour vérifier votre engagement dans la recherche. Les preuves des candidatures et des entretiens sont à conserver.
  • Refuser les offres d’emploi : Si des offres correspondent à vos critères, il est obligatoire de les accepter. Après six mois d’inscription, vous devrez aussi accepter un salaire de moins de 15% que votre ancienne rémunération. Un transport d’une heure (30 Km) de votre domicile ne doit pas aussi être un motif de refus.
  • Ne pas se former : Si vous avez accepté une formation, vous ne pouvez pas faire marche arrière.
  • Ne pas rembourser les trop-perçus : Le remboursement des trop-perçus est obligatoire. Ne pas le faire bloque l’indemnisation et Pôle emploi peut saisir la justice.

Conseil d’experte sur les radiations

Valérie Lebarilier, conseillère en gestion des droits à Pôle emploi de Montataire (Oise) donne des conseils sur les radiations. Ainsi, si vous êtes radié, vous recevrez une notification dans votre espace personnel sur pole-emploi.fr. Vous pourrez demander la levée de cette sanction en écrivant au directeur de l’agence, sur vos raisons avec preuves. Parfois, si vous réagissez rapidement (15 jours), le conseiller peut vous réinscrire immédiatement pour que vous perceviez l’allocation mensuelle. Sinon, vous devrez attendre le mois suivant ou plus longtemps (deux mois) selon la durée de la radiation. Par ailleurs, vous pouvez contacter le médiateur de Pôle emploi en dernier recours.

À propos de l’auteur,
Marc

Je suis un journaliste qui recueille, analyse et diffuse des informations à un large public. J'essaie de couvrir des sujets variés, allant de l'actualité politique à l'actualité sportive, en passant par les sujets sociaux et culturels.