CAF : un nouveau dispositif « Solidarité à la source »

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

La CAF a mis en place le nouveau dispositif "Solidarité à la source" pour lutter contre le non-recours aux prestations sociales. Voici les détails !

En France, plus de 30 % de la population ne bénéficie pas des aides sociales de la CAF en raison d’un manque d’information. Face à cette préoccupation, le président Emmanuel Macron a mis en place une réforme sociale majeure. Ce, dans le but de changer la manière de la distribution des aides de la CAF. Cette réforme, appelée « Solidarité à la source », vise à fournir aux Français les aides auxquelles ils ont droit, mais qu’ils ne demandent pas. Chaque année, ces allocations non réclamées représentent plus de 10 millions d’euros.

La CAF met en place un nouveau dispositif

L’organisme a mis en place le nouveau dispositif « Solidarité à la source » pour lutter contre le non-recours aux prestations sociales. À noter que les chiffres atteignent actuellement 30 %.

Cependant, cela concerne les bénéficiaires du RSA, de la prime d’activité et des aides au logement. Ainsi, à partir de septembre prochain, la procédure de demande des aides sociales sera plus simple. Ce, afin de toucher les publics les plus éloignés du système social.

Un système de solidarité simplifié et accessible

Beaucoup considèrent le système d’aide sociale actuel comme complexe et difficile d’accès. Par conséquent, cela a contribué à la hausse du taux de non-recours.

Ainsi, le nouveau plan « Solidarité à la source » vise à mettre en confiance les citoyens. Ce, en simplifiant la procédure de demande des aides sociales. Dans ce cas, les allocataires n’auront plus à effectuer de nombreuses démarches. Néanmoins, ils devront vérifier leurs informations sur des formulaires préremplis.

Mise en place progressive du dispositif « Solidarité à la source »

La mise en œuvre du dispositif « Solidarité à la source » débutera en septembre, avec une expérimentation officielle prévue pour 2024. Ensuite, sa généralisation est prévue pour 2025. Puis, la dernière étape consistera à créer un revenu social de référence en 2027 grâce à la coordination des bases de calcul.

Contrairement à ce qui a été annoncé, le versement automatique des allocations ne sera pas mis en place pour le moment. Cela étant, les bénéficiaires devront vérifier leurs informations pour recevoir leurs allocations. Par ailleurs, cette réforme vise également à limiter la fraude aux aides sociales. Pour rappel, cette dernière s’élevait entre 2,5 et 3,2 milliards d’euros en 2020.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.