Un cambrioleur a fait brouiller le Wi-Fi pour couper les caméras connectées et entrer dans la maison !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard
publicité

Des cambrioleurs continuent de faire des ravages aux Etats-Unis. Ils désactivent les caméras de surveillance en utilisant un brouilleur Wi-Fi.

Actuellement, la police d’Edina dans le Minnesota fait une enquête sur neuf effractions qui présentent le même mode opératoire, racontait Tom’s Hardware le 14 février dernier.

publicité

D’après une chaîne de TV locale, les voleurs ont recours à des brouilleurs Wi-Fi pour arrêter les caméras modernes des maisons qui se trouvent dans les banlieues résidentielles.

Les enquêteurs pensent que les malfaiteurs débutent leur mission par l’observation de chaque maison ainsi que les modes de vie de ses habitants.

publicité

S’ils localisent des caméras connectées, ils passent à leur acte quand les occupants de la maison sont absents. Pour ce faire, ils activent leurs brouilleurs Wi-Fi qui vont brouiller la connexion des appareils de surveillance.

En vente sur Internet pour quelques centaines d’euros, l’usage de ces accessoires est totalement réglementé en France. Ces objets sont capables de surcharger la connexion d’un réseau spécifique.

publicité

Un mode de vol très répandu

Si l’enquête est toujours en cours au Minnesota, cette technique de cambriolage devient très courante aux Etats-Unis. C’est une stratégie de vol qui s’est développée face à la vulgarisation des caméras connectées. Entre Amazon Ringe et Google Nest, ces caméras sont de plus en plus présentes dans les ménages.

Ces dernières années, on a vu également les mêmes procédés de cambriolage au Royaume-Uni et en France. Cependant, les spécialistes évoquent qu’il existe un moyen de contrer ces modes opératoires.

Il y a des systèmes qui peuvent alerter les particuliers quand leurs appareils de surveillance sont déconnectés soudainement.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.