Prime de Noël 2023 : Entre bonnes et mauvaises nouvelles, ce qui vous attend

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

La prime de Noël offre un coup de pouce supplémentaire pour les fêtes. Cependant, une ombre plane sur cette aide.

La traditionnelle prime de Noël, instaurée en 1998, sera de nouveau versée mi-décembre. Alors que cela apporte une bonne nouvelle pour 2,3 millions de foyers, cette année réserve également quelques surprises moins réjouissantes. Décortiquons les éléments positifs et les déceptions qui accompagnent la prime de Noël 2023.

Prime de Noël 2023 : Une attente confirmée pour la mi-décembre

Bonne nouvelle : le gouvernement a maintenu la prime de Noël. En effet, elle apporte un soutien financier bienvenu aux 2,3 millions de ménages bénéficiaires. Versée automatiquement par des organismes tels que la CAF, la MSA ou Pôle emploi, elle sera disponible à la mi-décembre, soulageant ainsi les foyers aux revenus modestes.

La prime de Noël, reconduite chaque année, varie en fonction du nombre de personnes dans le foyer. Pour les bénéficiaires du RSA, les montants sont donc les suivants :

  • Personne isolée : 152,45 €
  • Couple sans enfant ou parent isolé avec 1 enfant : 228,67 €
  • Parent isolé avec 2 enfants ou couple avec 1 enfant : 274,41 €
  • Parent isolé avec 3 enfants : 335,39 €
  • Couple avec 2 enfants : 320,14 €
  • Parent isolé avec 4 enfants : 396,37 €
  • Couple avec 3 enfants : 381,12 €
  • Parent isolé avec 5 enfants : 457,35 €
  • Couple avec 4 enfants : 442,10 €
  • Par personne supplémentaire : + 60,98 €
  • Pour les bénéficiaires de l’ASS ou de l’AER, le montant est unique, soit 152,45 €.

Bonus exceptionnel pour certaines familles monoparentales

Surprenante et positive, une annonce récente dévoile un bonus de 115 à 200 euros pour 500 000 bénéficiaires. Cette majoration concerne en réalité les familles monoparentales en situation de précarité. Ainsi, elle offre un coup de pouce supplémentaire pour les fêtes.

Cependant, une ombre plane sur la prime de Noël. Créée en 1998 avec une valeur de 1 000 francs pour une personne seule, son montant reste inchangé à 152,40 euros. Face à l’inflation, le pouvoir d’achat a diminué, suscitant des appels à une revalorisation générale, qui, jusqu’à présent, n’a pas été concrétisée.

En somme, la prime de Noël 2023 s’accompagne de nuances, entre la confirmation de son existence, une majoration exceptionnelle pour certains. Mais il y a également la déception de son absence de revalorisation générale.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.