Mauvaise nouvelle : la facture d’électricité des 21 millions de foyers va subir une hausse en février 2024 !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

La flambée du prix de l'électricité va-t-elle continuer ?

C’est officiel : Bruno Le Maire vient de confirmer sur France Info que le prix réglementé de l’électricité (TRV) va connaître une hausse de 10% au 1er février 2024. Le ministre de l’Economie et des Finances évoque une augmentation moins élevée mais de manière régulière jusqu’en 2026.

Avec l’arrivée de la couverture tarifaire à la fin de 2025, il va y avoir des « augmentations progressives et limitées » du tarif réglementé de vente l’électricité (TRV) dans les ménages. Le TRV subit un changement deux fois par an, plus précisément en février et en août.

Du coup, dès la première journée du deuxième mois de l’année, les coûts vont augmenter durant la saison hivernale, c’est-à-dire en plein hiver.

« Je prends l’engagement qu’en février 2024, la hausse ne pourra pas dépasser les 10%, a expliqué sur France Info jeudi, le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire. J’espère que ce sera moins. »

Ce changement n’était pas une surprise. Les coûts de l’électricité ont connu une hausse de 15 et 10% pour les 21 millions de clients au TRV d’EDF en février et en août 2023.

Puis, la présidente de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) Emmanuelle Wargon avait réalisé une estimation dès septembre que « le calcul théorique des TRV pourrait aboutir à une évolution dont l’ordre de grandeur serait de 10% maximum début 2024, dans les conditions de marché actuelles, avant éventuelle application d’un bouclier tarifaire ».

Il y a eu une réclamation d’un blocage des prix et « une conférence » sur les prix de l’énergie qui explosent mais en vain.

Les prix vont se stabiliser au sein des foyers à partir de 2026

Le mode de calcul du TRV prend en considération les conditions de marché et les demandes d’Arenh en fin d’année. C’est un dispositif qui accepte l’achat de l’électricité à un prix concurrentiel par les fournisseurs alternatifs de l’électricité nucléaire produite par EDF.

Ce système peut avoir des impacts d’instabilité sur les ménages car le coût du TRV se fait en fonction des prix en cours sur le marché de gros. C’est le cas par exemple en début 2022 où le prix a augmenté jusqu’à plus de 250 euros.

Cependant, cette situation compliquée va se terminer à partir de 2026. Suite à une réforme entre l’Etat et EDF, il va y avoir un accord sur le prix de l’électricité qui change les règlements du tarif réglementé.

Du coup, il envisage un prix d’environ 70 euros pour toute l’électricité nucléaire produite par EDF.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.