Conduite automobile : Faut-il instaurer un seuil d’âge limite pour être apte à conduire ?

Mis en ligne le
par Valérie

Les statistiques de la Sécurité routière montrent une augmentation des accidents chez les conducteurs âgés. Face à cela, l’instauration d’un seuil d'âge limite alimente beaucoup de débats.

publicité

Avec le vieillissement de la population surviennent les questions liées à la capacité physique pour une conduite en toute sécurité. Les statistiques de la Sécurité routière révèlent une augmentation des accidents chez les conducteurs âgés. Ce qui soulève la nécessité d’une réflexion sur l’éventuelle instauration d’un seuil d’âge limite pour être apte à conduire. Face à cette réalité, certains pays ont mis en place des contrôles médicaux obligatoires pour les conducteurs seniors. Toutefois, en France, aucune mesure spécifique n’est actuellement en vigueur.

Les risques liés à la conduite chez les conducteurs âgés

Les statistiques de la Sécurité routière montrent une augmentation des accidents chez les conducteurs âgés. En 2020, les plus de 65 représentent un taux de 25 % des personnes décédées au volant. D’autre part, les plus de 75 % représentent aux environs des 16 %. Pourquoi cette hausse des risques qui augmentent avec l’âge ? Les facteurs tels que la diminution des réflexes, les troubles de la vision et de l’audition peuvent impacter la conduite.

publicité

Les contrôles médicaux obligatoires dans d’autres pays

Certains pays, tels que l’Australie et le Japon, ont mis en place des dispositifs de contrôle médical obligatoire pour les conducteurs âgés. Ces contrôles comprennent des examens médicaux réguliers ainsi que des tests d’aptitude physique et cognitive. En France, il n’en est rien pour le moment à part les déclarations de pathologies auprès de la préfecture. Mais, cette situation pourrait vite changer. Et, ce, en raison des nombreuses questions et inquiétudes sur la sécurité routière des personnes âgées.

Les alternatives à un seuil d’âge limite

L’instauration d’un seuil d’âge limite alimente beaucoup de débats, du moins pour le moment. Toutefois, d’autres alternatives peuvent être considérées. Parmi celles-ci, des actions de prévention et de formation adaptées pour les conducteurs âgés. Également, des stages de conduite spécifiques pour maintenir et améliorer leurs compétences au volant. Cela pourrait aussi leur permettre de prendre conscience des limites liées à leur âge. Sinon, l’émergence des véhicules autonomes offre une solution potentielle en assistant les conducteurs âgés dans leurs déplacements. Mais, il faudrait attendre encore quelques années pour que cette dernière solution soit opérationnelle. Bref, la question du seuil d’âge limite pour conduire est pertinente pour réduire les risques d’accidents et veiller à la sécurité routière en France.

publicité
À propos de l’auteur,
Valérie

Passionnée par l'écriture et le digital, je suis tombée dans la marmite de la rédaction depuis 8 ans déjà. J'aime décrypter les actus et j'ai surtout de l'attrait pour l'actualité people et le monde de la télé-réalité.