Windows 11 : Microsoft empêche les mises à jour si vous avez installé ce logiciel

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Beaucoup d’utilisateurs de Windows 11 sont en quête de plus de personnalisation à part le menu Démarrer de Microsoft. Voilà pourquoi, ils utilisent actuellement StartAllBack, une application tierce qui apporte une belle expérience sur l’utilisation de Windows 11. Cependant, Microsoft n’accepte pas cette application.

D’après plusieurs communiqués, Microsoft a décidé de bloquer les mises à jours de Windows 11 sur les systèmes où il y a l’installation de l’application StartAllBack.

Quand les utilisateurs essaient de télécharger la dernière version de Windows 11, ils peuvent voir sur leur écran un message d’erreur. Il signale que l’application présente un risque potentiel pour la sécurité ou les performances.

Le message d’avertissement indique que : « Cette application ne peut pas être exécutée car elle pose des problèmes de sécurité ou de performances sous Windows. Une nouvelle version est peut-être disponible. Vérifiez auprès de votre fournisseur de logiciels si une version mise à jour fonctionne avec cette version de Windows ».

Microsoft n’apprécie pas StartAllBack

Même si ce blocage n’a pas empêché le fonctionnement StartAllBack sur les versions actuelles de Windows 11, il peut risquer le développement continu de Microsoft.

Mais heureusement que cette solution de contournement peut sauver les utilisateurs pour l’instant. Pour ce faire, il faut désinstaller l’appli StartAllBack avant de faire la mise à jour.

Puis, on procède à la réinstallation de l’application avec un fichier exécutable renommé afin d’échapper à la restriction de Microsoft.

Le développeur de l’application a confirmé ce problème et a dévoilé que le renommage de l’appli va permettre à StartAllBack de passer à nouveau sous le radar de Microsoft.

Cependant, il a avisé les utilisateurs que les prochaines mises à jour de Windows pourraient détruire cette solution de contournement vu qu’elle est déjà connue actuellement.

Ce blocage de Microsoft sur StartAllBack engendre beaucoup de critiques de la part des utilisateurs de Windows. Bloquer certaines applications est peut-être utile pour des raisons de sécurité et de compatibilité.

Mais beaucoup parlent de cet acte comme une violence de Microsoft envers les autres programmes qui tentent de modifier ou remplacer les éléments centraux de l’interface utilisateur de Windows.

Pour avoir un meilleur équilibre, les utilisateurs ont besoin d’un système capable d’avertir les problèmes potentiels tout en autorisant les mises à jour.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.