Utiliser son CPF sans payer les 100 euros est encore possible : comment procéder ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

D’innombrables salariés peuvent éviter le paiement du reste à charge de 100 euros pour pouvoir utiliser librement leur CPF.

Cette mesure a fait beaucoup de bruit dernièrement. En effet, depuis le 2 mai dernier, il y a l’application de cette nouvelle règle sur le compte personnel de formation ou CPF.

Elle concerne le paiement d’un « reste à charge » de 100 euros pour suivre une formation par l’intermédiaire du CPF. Annoncée par l’Etat en début d’année, cette mesure bouleverse le principe de fonctionnement de cette aide.

C’est quoi le CPF ?

Le CPF est un procédé qui permet à chaque salarié de cumuler des droits à la formation durant sa vie active. Pour ce faire, il participe à la cotisation de manière régulière pour le financement de son CPF.

Puis, il peut faire des formations qui aident au développement de ses compétences ou pour réaliser une reconversion professionnelle.

En effet, toutes les formations effectuées dans le cadre du CPF étaient prises en charge sans que le salarié ne paie des frais.

Mais suite à l’exigence du reste à charge par le gouvernement, le salarié est donc dans l’obligation de payer deux fois pour accéder à la formation de son choix.

Comment échapper à cette nouvelle règle du CPF ?

Toutefois, certaines personnes peuvent éviter à cette obligation de payer le reste à charge du CPF. En effet, on parle précisément de ces deux catégories de personnes.

D’une part, les demandeurs d’emploi ne sont pas obligés de payer les 100 euros de reste à charge. Pour bénéficier de cet avantage, il faut bien mentionner le statut de « demandeur d’emploi » sur la plateforme Mon Compte Formation.

En cas de problème, ils peuvent demander conseil à leur conseiller France Travail ou contacter la Caisse des dépôts, l’organisme en charge du CPF pour l’État.

D’autre part, il y a certains salariés qui peuvent échapper au paiement de ce reste à charge. Sont concernés ceux dont l’employeur verse une somme qui excède ses obligations légales sur leur CPF. Cela s’appelle « abondement ».

Pour bénéficier de cette subvention spéciale « CPF », l’employé doit faire la demande auprès de son entreprise. Pour ce faire, il doit télécharger un formulaire sur son espace personnel de la plateforme Mon Compte Formation.

Si l’employeur dit oui, le salarié ne va pas payer les 100 euros de reste à charge.

Pour les autres travailleurs, ils peuvent télécharger une attestation de paiement et d’inscription à la formation depuis leur espace personnel sur la plateforme Mon Compte Formation pour un remboursement.

Puis, il faut l’adresser à leur entreprise ou à leur OPCO (opérateur de compétences). Ces derniers peuvent accepter ou non la demande de remboursement.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.