Un tsunami d’une grande ampleur va toucher les côtes méditerranéennes d’ici les prochaines années : un événement possible à presque 100 % !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

L’étude « Probabilistic tsunami in the Mediterranean Sea » vient de paraitre récemment dans la revue Géophysique pure et appliquée. Elle estime que les probabilités de la production d’un tsunami ont augmenté à cause du changement climatique.

Très prochainement, les régions méditerranéennes vont être les victimes d’un tsunami d’une ampleur sans précédent. C’est la révélation de l’étude Probabilistic Tsunami in the Mediterranean Sea, publiée dans la revue Géophysique pure et appliquée, il y a quelques mois.

En effet, la mer d’Alboran est l’une des parties qui enregistre la plus forte activité sismique du pays. Ce qui veut dire que l’ensemble de la côte méditerranéenne, allant de Valence à Malaga, avec les Îles Baléares peut être frappée par un tsunami d’une forte intensité.

La côte atlantique espagnole fait également partie des zones susceptibles d’être attaquées par cette catastrophe naturelle puissante. En cause, il y a une faille marine d’Averroes, située dans la mer d’Alboran.

Elle peut produire des vagues hautes jusqu’à six mètres qui peuvent arriver sur la côte espagnole a une vitesse express entre 21 et 25 minutes.

Une probabilité proche de 100 % d’ici 2030

La Commission intergouvernementale des océans a confirmé que cette probabilité est proche de 100 % « au cours des 30 prochaines années ». Elle exige ainsi la mise en place urgente d’un système d’alerte aux tsunamis dans la région.

Cette étude parle également de la zone avec le risque le plus faible de toute la péninsule ibérique. Sur la côte cantabrique, une montée des eaux n’est pas à écarter dans les Asturies, en Cantabrie et au Pays Basque. Cependant, elle ne va pas dépasser un demi-mètre.

Mais dans les Îles Canaries, sur le versant occidental de l’Andalousie, on peut probablement voir des vagues qui pourraient aller au-delà des 8 mètres.

Une fois déclenché, le tsunami va se répandre dans toutes les directions de la mer et atteindre les zones côtières. En cas de puissants mouvements, il peut traverser le bassin océanique jusqu’à parvenir sur les côtes les plus éloignées.

Sur les côtes espagnoles, l’effet d’un raz-de-marée va se sentir sans attendre. Cependant, un tsunami produit au sud-ouest du cap Saint-Vincent va parvenir sur la côte de Cadix en près de 40 minutes. C’est la même vitesse pour un tsunami généré en Algérie pour atteindre les îles Baléares.

Rappelez-vous que les tsunamis font partie des catastrophes naturelles rares. Ils ne se produisent que très rarement, mais suivant leur ampleur, ils peuvent tout détruire sur leurs passages.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.