Un retraité perd 18.000 euros en liquide en donnant un vieux canapé en cuir

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Pensez à bien vérifier dans vos meubles avant de songer à les jeter. il se pourrait que vous ayez caché un trésor comme le cas de cet Australien !

Un retraité Australien a fait une découverte choquante après s’être débarrassé de son vieux canapé en cuir. Sans le savoir, il a perdu l’intégralité de ses économies, soit 18.000 euros en liquide. Pour cause, l’argent était caché sous les coussins du meuble. Malgré ses efforts pour retrouver l’acheteur du canapé, il se résigne à admettre son erreur fatale.

Le vieux canapé en cuir, source d’une mauvaise surprise

Il y a quelques mois, un retraité vivant dans le Queensland a entrepris de réaménager son domicile. Les travaux incluent notamment le remplacement d’un ancien canapé en cuir par un modèle plus moderne. Et ce, en pensant que ses économies étaient cachées dans les autres parties du canapé. Par conséquent, il a décidé de conserver deux morceaux du meuble. Ce qu’il ignorait à cet instant, c’est que l’argent se trouvait sous les coussins de la partie qu’il a donné. C’est ce que rapporte Le Capital.

Un don en cuir qui coûte cher

Malgré ses prospections en ligne, il n’a pas pu trouver d’acheteurs pour les parties inutilisées du canapé. Par conséquent, il a finalement donné les trois bouts de canapé dont ils se débarrassaient à un magasin d’occasion. Mais mauvaise surprise ! Quelques semaines plus tard, il constate son erreur en vérifiant les parties restantes du canapé en cuir. En effet, 30 000 dollars australiens d’économies, soit l’équivalent de 18.000 euros se sont évaporés ! Et le comble c’est que l’acheteur du magasin ne s’est pas fait livrer. D’où les difficultés pour retrouver l’adresse de son domicile.

Une campagne en ligne pour retrouver ses économies

Pour partager sa mésaventure et peut-être récupérer une partie de ses économies, le retraité a lancé une campagne en ligne. Il y exprime son désarroi et son regret d’avoir été aussi négligent avec son argent. Perdre 18 000 euros pour avoir donné un vieux canapé en cuir, ce n’est pas rien tout de même. Néanmoins, se voulant réaliste, l’Autralien commence à se résigner par rapport aux conséquences de sa négligence. Il se confie d’ailleurs sur le sujet à un média australien en déclarant : « Si j’en récupère une partie, je serai content. Mais je pense que c’est peine perdue ». Pour ensuite continuer de dire : « Le pire, c’est que je me suis fait ça à moi-même. Je n’arrive pas à croire que j’ai été stupide à ce point. »

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.