Un motard qui roule à 302 km/h interpellé à cause de ses propres vidéos !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Une vitesse de 302 km/h sur la M-50 et 280 km/h au lieu de 90 km/h, la police a fini par interpeller ce motard à bord d’une Aprilia RSV4.

Avec les caméras embarquées, les automobilistes et les motards qui aiment les sensations fortes partagent presque au quotidien certains de leurs exploits sur la toile.

Cependant, même si ces individus prennent les bonnes précautions pour éviter une éventuelle identification, poster ces vidéos sur internet comprend des risques réels.

Ses vidéos ont permis de l’attraper !

En effet, la Police Nationale espagnole a attrapé un motard apparemment imprudent dans son type de conduite. Il a partagé régulièrement ses séances de conduite dangereuse sur les routes autour de Madrid, la capitale.

Un utilisateur des réseaux sociaux a averti les forces de l’ordre après avoir vu plusieurs publications de vidéos faites aux alentours de Madrid. Et donc, l’enquête a commencé fin février. Ces publications concernent l’exploit d’un motard à bord d’une Aprilia RSV4 qui roule à 302 km/h sur l’autoroute M-50 de Madrid.

Les agents de l’Unité Centrale de Cybercriminalité ont repéré au moins trois autres publications identiques suivant le profil de l’utilisateur.

A part ainsi cette vitesse à 302 km/h sur l’autoroute M-50, ce conducteur de moto a également diffusé une autre vidéo avec une vitesse de 290 au compteur sur la même route et une autre à 213 sur l’autoroute A-42.

Ce n’est pas tout, une quatrième vidéo plus longue permet de le voir sur l’A-42 et vers le centre de la Capitale tout en jouant les excès de vitesse. Au lieu de 90 km/h, il a roulé jusqu’à 280 km/h. En ville, il a pu conduire à 115 km/h en ville au lieu de 50 km/h.

Comme ce motard prend toujours les mêmes routes avec la même moto tout en faisant des publications avec le même profil, les enquêteurs ont pu le saisir très rapidement. Le conducteur présumé a été arrêté par les forces de l’ordre à son domicile de Parla, à quelques kilomètres au sud de Madrid.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.