Tri des déchets : 35 euros d’amende dès le 1er janvier pour ceux qui ne respecteront pas les règles !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard
publicité

A partir du 1er janvier 2024, les règles à propos du tri des poubelles vont entièrement changer. Si vous voulez échapper à l’amende de 35 euros, voici la nouvelle règle à respecter.

Dès le 1er janvier 2024, de nouvelles réglementations vont s’appliquer dans l’Hexagone concernant le tri des poubelles, surtout les biodéchets. Si on a eu l’habitude de tout jeter dans les poubelles classiques, ce n’est plus le cas. A partir du 1er janvier, il faut procéder à un tri correct des déchets.

publicité

En effet, les biodéchets constituent les 30% des ordures ménagères des Français. Ils incluent les déchets biodégradables comme les épluchures de légumes, le marc de café, le pain, les croûtes de fromage ou les fleurs fanées.

Il faut les traiter convenablement car lors de leur décomposition naturelle, ces déchets vont diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Raison pour laquelle il faut faire un tri pour les séparer des autres déchets.

publicité

Ce sont des changements qui viennent de la loi anti-gaspillage de 2020. Ils ont pour objectif de limiter l’impact environnemental des déchets organiques.

Comment procéder pour mener à bien le tri des poubelles ?

A l’inverse des informations qui se répandent sur le web, les ménages ne sont pas obligés de disposer d’un composteur chez eux.

publicité

La majorité des foyers ne peuvent pas en avoir à cause d’un manque de place. De plus, les composteurs dégagent une mauvaise odeur et il faut utiliser le compost produit.

En effet, l’objectif est de permettre à chaque foyer de faire un tri convenable des déchets. Pour ce faire, il est possible de choisir les bacs de compostage individuels ou collectifs ou de faire une collecte séparée sans compostage. Ce qui signifie que les ménages vont sortir une poubelle supplémentaire. De couleur marron, ces biodéchets sont à recycler.

On peut déjà voir des municipalités qui proposent des solutions de compostage telles que les composteurs collectifs mis en place à Paris.

D’autres fournissent des bacs individuels ou des conteneurs collectifs pour une collecte spécifique. Ce sont des initiatives indispensables pour faire une transition moins agressive vers la nouvelle stratégie de la gestion des déchets.

Soyez quand même vigilant ! Ceux qui ne respecteront pas les nouvelles règles de tri peuvent payer une amende forfaitaire de 35 euros. Cependant, cette année de transition va être marquée par une certaine souplesse.

Pour ceux qui habitent dans une copropriété ou dans des résidences dirigées par un bailleur social, une autorisation est nécessaire avant l’installation d’un bac à compost. Elle s’obtient par accord du conseil syndical ou, dans certains cas, par un simple accord par mail.

publicité
À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.