Toujust fermé : pourquoi ce magasin audacieux doit déjà mettre la clé sous la porte ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Depuis le mercredi 22 novembre, l’enseigne Toujust se retrouve en liquidation judiciaire. Le magasin qui s’aventurait dans la grande distribution juste en début d’année prétendait de concurrencer les hard discount.

Malheureusement, cette volonté et cette ambition n’étaient pas suffisante car 5 magasins en France doivent se fermer comme celui de Monéteau en Yonne.

Les employés de cette nouvelle chaîne de distribution ont été surpris de cette fermeture imminente. En effet, l’enseigne Toujust vient d’ouvrir ses portes à Monéteau au mois de mars 2023. Là, elle est déjà dans l’obligation de mettre la clé sous la porte.

C’est une fermeture inévitable suite à des problèmes financiers de l’entreprise. Même si les fournisseurs du magasin avaient réalisé une offre de reprise, cela n’était pas du tout convainquant selon le tribunal de commerce de Créteil.

Le PDG de Toujust, Fabrice Gerber, a beaucoup de regrets : « L’offre n’a pas été assez bien étudiée et pas assez prise au sérieux. Il y a eu un grand manque de temps pour que ce soit bien pris en compte ».

Toujust : l’ambition de concurrencer Aldi et Lidl

Toujust débarque sur le marché de la grande distribution avec beaucoup d’ambitions. En effet, l’entreprise avait promis de rivaliser des hard discount avec des prix de moins de 10% en comparaison à Aldi ou Lidl.

Fabrice Gerber a pensé qu’il est possible d’afficher des prix moins chers. Pour cela, il faut éliminer les intermédiaires et partir à la rencontre des producteurs à la source.

C’est à base de ce principe que l’enseigne ouvre cinq magasins en France : Alès (Gard), Rivery (Somme), Proville (Nord), Lempdes (Puy-de-Dôme), et Monéteau dans l’Yonne. 120 employés font tourner les magasins avec une centaine de fournisseurs.

A l’ouverture du magasin à Monéteau en mars 2023, Fabrice Gerber a fait une déclaration au micro de France 3 Bourgogne : « Si on veut combattre la problématique du pouvoir d’achat et de l’inflation, commençons déjà par baisser nos marges ! Nous pouvons prétendre à un litre d’huile à 1,69 euro parce que nous avons supprimé tous les intermédiaires : on va directement à l’usine chercher l’huile ».

Pourquoi un échec si précoce ?

Malgré tous les efforts, Toujust est en redressement judiciaire depuis le début du mois d’octobre. Et pour cause, les fournisseurs et les investisseurs n’ont pas tenu leur promesse.

Le PDG de l’entreprise reproche : « Le pouvoir de grands groupes a joué. Ils ne voulaient pas que les fournisseurs travaillent avec nous, sous peine de sanctions commerciales ».

D’après Fabien Gerber, il était nécessaire d’avoir 20 magasins pour restaurer un équilibre financier. Cela a exigé une avance venant des investisseurs extérieurs.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.