Télétravail : connaissez-vous la « fraude au clavier » en plein essor actuellement ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Le télétravail est popularisé un peu partout dans le monde. Mais les chefs d’entreprises ont peur de cette nouvelle pratique frauduleuse : la « fraude au clavier ».

Il s’agit d’un phénomène qui a causé un licenciement massif de plusieurs salariés dans une entreprise renommée. En cause, ils avaient simulé leur activité. Décryptage.

Bon nombre d’employeurs acceptent désormais le télétravail pour augmenter la productivité de l’entreprise. Mais ce type de travail à distance a permis de développer de nouvelles pratiques malhonnêtes comme « la fraude au clavier ».

Cette dernière consiste à faire croire que l’on travaille alors qu’on n’est même pas devant son poste de travail.

Comme le cite Le Figaro, cette forme d’arnaque a poussé Wells Fargo, une grande banque américaine, à remercier une dizaine de salariés. Ils ont fait une simulation de l’activité du clavier de leur ordinateur pour faire en sorte qu’ils travaillaient.

Pour essayer de prendre ses employés fraudeurs en flagrant délit, l’entreprise a mis en œuvre des systèmes qui espionnent l’activité des salariés.

Ils vont examiner attentivement l’activité de la souris et du clavier durant leur période de télétravail.

Une confiance complètement disparue

Cependant, beaucoup de salariés en télétravail ont déniché des astuces pour échapper à ces logiciels espions. En effet, avec le développement du télétravail, la toile propose une panoplie de tutoriels en ligne pour tromper ce type de logiciel.

Mais pratiquer ce type d’arnaque est une chose très risquée.

La prolifération de la fraude au clavier ainsi que la multiplication de la surveillance de l’activité des salariés qui télétravaillent montrent que le monde du travail est en pleine crise de confiance.

Un sondage mentionné par Harvard Business Review et cité par 20 Minutes révèle par exemple que « les employés surveillés étaient bien plus susceptibles de prendre des pauses non approuvées, d’abîmer les biens du bureau, de voler du matériel, et de travailler délibérément à un rythme ralenti ».

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne Parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celles de Netflix. Rédactrice pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et j'adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.

Laisser un commentaire