Taxe sur les animaux de compagnie : un nouvel impôt obligatoire ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Depuis fin 2023, une rumeur fait le buzz concernant un nouvel impôt sur les animaux de compagnie.

En France, on peut compter environ 80 millions d’animaux de compagnie. D’après un sondage Ifop en juillet 2020, 52% des Français disposent au moins un animal de compagnie à la maison avec 33% de chats et 25% de chiens. Ce qui signifie que les Français apprécient énormément les animaux domestiques dans leur foyer.

Cependant, avoir ses fidèles compagnons chez soi peut coûter cher. Et pour cause, il semble qu’il y a une nouvelle taxe sur les animaux de compagnie. Info ou intox ? Voici tous les détails à propos de cette taxe.

La France envisage-t-elle d’instaurer un impôt sur les animaux de compagnie ?

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’animaux domestiques, sachez qu’il n’y a aucune loi européenne qui vous impose une taxe. C’est une actualité complètement obsolète.

En effet, la rumeur d’un impôt obligatoire sur les animaux circulait en 2014. Alors que le réseau social TikTok n’existait pas encore, cette fausse information a été diffusée sur le site parodique belge Nordpresse.be.

Puis, cette rumeur s’est transformée en une info sérieuse sur d’autres médias. Et depuis l’existence de TikTok, elle a refait surface et atteint un niveau international.

Que dit l’histoire ?

La taxe obligatoire sur les animaux domestiques a été mise en place en France en 1855 sous Napoléon III. Ce sont des fonds qui servaient au financement de la prévention des animaux surtout les chiens. On les utilisait également pour restituer la dégradation des espaces publics.

En 2000, cinq députés de l’Assemblée nationale française ont fait une proposition de loi afin d’implanter un impôt annuel facultatif de 95 euros pour améliorer le contrôle sanitaire des animaux domestiques. Mais, ce texte n’a jamais vu le jour.

Quels sont les pays concernés par ces taxes sur les animaux domestiques ?

Si la France ne prélève pas des impôts sur les animaux domestiques, certains pays de la zone euro comme la Belgique, les Pays-Bas ou l’Allemagne exigent des taxes aux propriétaires de chiens. C’est un impôt fixe qui est variable d’un pays à une autre selon le poids ou la taille de l’animal de compagnie.

Par exemple, au Luxembourg, chaque commune peut fixer le montant de cette taxe librement mais l’Etat l’impose entre 10 et 50 euros par an. Les chien-guides et les chiens au service des forces de l’ordre ne paient pas cette taxe obligatoire.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.