Taxe foncière 2024 : les retraités peuvent profiter d’une exonération selon le montant de leur pension !

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Cette bonne nouvelle va enthousiasmer les retraités français : il va y avoir une exonération de la taxe foncière. Bien évidemment, pour en bénéficier, il faut respecter certaines conditions. On va faire le point.

Cette année, les retraités français peuvent profiter d’un avantage fiscal réjouissant. En effet, les propriétaires âgés de 65 ans ou plus sont soumis à une exonération totale de la taxe foncière. Un coup de pouce pour atténuer leur charge fiscale assez lourde.

En effet, la fiscalité est un fardeau très volumineux sur les ressources des ménages modestes. Les taxes locales comme la taxe foncière en font partie. Mais il faut tout de même noter son énorme progression ces dernières années.

Pour les propriétaires âgées de 65 ans ou plus, il y a donc l’annulation de la taxe foncière. En principe, la taxe foncière est obligatoire pour tous les Français qui disposent d’un bien.

Cela peut concerner une maison (individuelle), un appartement, un terrain ou un local commercial. Pour ce faire, l’administration fiscale va prendre en compte la situation au 1er janvier de l’année.

Si l’achat du bien a été fait au début de l’année, c’est le précédent propriétaire qui est dans l’obligation de payer la taxe foncière de l’année en cours. Cependant, il peut y avoir une répartition au prorata entre l’acquéreur et le vendeur.

Les plafonds de revenus à respecter pour profiter de cet avantage fiscal

Quand vous devenez propriétaire d’un bien immobilier, vous êtes contraint de payer la taxe foncière. En effet, le montant de cet impôt varie grandement selon la qualité du bien.

On prend également en compte la surface du logement ou encore les équipements à l’intérieur. Voilà pourquoi la taxe foncière d’une grande maison avec piscine est différente d’un petit studio.

Pour cette année, les propriétaires retraités sont les gagnants en termes de taxe foncière. En premier lieu, il y a les bénéficiaires de l’Aspa (allocation de solidarité aux personnes âgées).

Les allocataires de l’allocation supplémentaire d’invalidité font partie également des éligibles. D’ailleurs, ces deux dispositifs ne demandent pas de limites de revenus à respecter.

Quant aux retraités de plus de 75 ans, ils doivent respecter des plafonds de revenus suivant le RFR (revenu fiscal de référence). Ces personnes peuvent ainsi bénéficier d’un abattement de 100 euros.

Le RFR 2023 ne doit pas ainsi dépasser les 12 455 euros pour la première part à laquelle s’ajoutent 3 326 euros pour chaque demi-part supplémentaire.

À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.