Taxe d’habitation : des changements à venir pour l’année 2023

Mis en ligne le
par Valérie Rouzaud

Il y a des changements à venir en 2023 qui peuvent en ravir certains et d’autres moins. Ces changements concernent la taxe d’habitation et entreront en vigueur dès le 1er janvier.

L’année 2023 arrive à grand pas et apporte avec elle de grands changements sur plusieurs fronts. Cela concerne aussi l’impôt et la taxe d’habitation. Ainsi, on vous révèle qu’il y a des changements à venir pour l’année 2023 sur ce point.

Taxe d’habitation : des changements dès le 1er janvier

Il y a des changements à venir en 2023 qui peuvent en ravir certains et d’autres moins. Ces changements concernent la taxe d’habitation et entreront en vigueur dès le 1er janvier. Ainsi, il y aura exonération de taxe d’habitation pour tous les Français sur leur résidence principale. Toutefois, l’État compensera cela par une revalorisation de la taxe foncière. Ainsi, 2023 met un terme définitif à la taxe d’habitation.

Il faut avouer que 2023 apporte de nombreux changements surtout concernant les impôts. En effet, il y a déjà une baisse prévue pour ces derniers. Face à l’inflation, l’État va réviser à la hausse les paliers pour l’an prochain. Ainsi, il y a une possibilité pour les foyers de payer moins d’impôts. Certains pourraient même ne pas en payer du tout. Toutefois, il faudrait que leurs revenus ne subissent pas de revalorisations durant cette période.

Exonération totale sauf pour certains cas…

L’État a déjà réparti cette exonération sur plusieurs échelons durant 5 ans. La mesure concernait surtout les ménages les plus démunis au tout début. Ensuite, l’État a étendu la mesure vers tous les foyers français. Déjà en 2021, on a connu 30% de baisse sur cette taxe. Ensuite, on a connu 65% de baisse en 2022. 2023 met donc fin à cette taxe avec une exonération totale dès le 1er janvier. Toutefois, cette exonération ne concerne que les résidences principales.

En effet, l’État ne supprime pas la taxe d’habitation sur les résidences secondaires. D’ailleurs, il y a encore un hic pour les propriétaires. En effet, ces derniers devront composer avec la hausse de la taxe foncière prévue pour 2023. Ajouté à cela, il y aura également la taxe sur les logements vacants. Il s’agit d’une taxe sur les logements vacants depuis au moins 12 mois. Cela s’adresse aux logements dans les zones « tendues, » où l’on manque de logement.

À propos de l’auteur,
Valérie Rouzaud

Passionnée par l'écriture et le digital, je suis tombée dans la marmite de la rédaction depuis 8 ans déjà. J'aime décrypter les actus et j'ai surtout de l'attrait pour l'actualité people et le monde de la télé-réalité.