Succession : est-ce qu’il est possible de favoriser un héritier en particulier ?

Mis en ligne le
par Ingrid Bernard

Quand on évoque la question de succession, on fait référence au partage des biens entre les différents héritiers.

Est-ce qu’il faut diviser de manière égale les biens entre tous les héritiers ou faut-il privilégier un héritier spécifique ? Il existe différentes situations avec des conséquences distinctes.

Indivision : une solution provisoire

Lors d’un règlement d’une succession, la première étape est la mise en place d’une indivision. S’il y a beaucoup d’héritiers, le patrimoine du défunt est en indivision.

Cela veut dire que les biens concernent tous les héritiers sans distinction et ils doivent prendre les décisions ensemble. Cependant, cette situation est juste temporaire car il arrive que certains héritiers veulent mettre en vente leur part du bien. Là, il faut faire un partage entre les bénéficiaires.

Quels sont les points forts et les inconvénients de l’indivision ?

Si on choisit le partage des biens lors d’un partage de succession, il n’y pas plus d’indivision. Chaque héritier se transforme ainsi en propriétaire individuel d’une partie du patrimoine. C’est une solution qui empêche également les conflits tout en favorisant la prise de décisions.

Toutefois, c’est un système de partage qui peut causer des désaccords surtout si les bénéficiaires ne disposent pas le même point de vue concernent le bien à partager.

Est-ce qu’il est possible de favoriser un héritier spécifique durant la succession ?

Il est envisageable de privilégier un héritier en particulier dans certaines situations. C’est le cas s’il y a un héritier qui a peu de moyens financiers ou qui souhaite vivre dans le logement. On prend également compte la volonté du défunt. Pour cela, quelques options sont possibles :

  • Le donateur effectue une donation-partage de son vivant. Cela signifie qu’il attribue à l’avance une partie importante de son patrimoine à l’un de ses héritiers.
  • Les cohéritiers procèdent à l’achat des parts d’un ou plusieurs héritiers.
  • Il est possible aussi d’avoir recours à une solution mixte qui est de partager à l’amiable le patrimoine entre les héritiers et il faut indemniser la personne qui a été lésée.

Néanmoins, gardez tout de même à l’esprit que favoriser un héritier par rapport aux autres peuvent provoquer des mésententes au sein de la famille. Il faut ainsi parler de ces questions explicitement et d’essayer de trouver un arrangement qui convient à tout le monde.

En résumé, lors de la succession, il faut considérer ces quelques éléments :

  • Les besoins et les projets propres de chaque héritier
  • La volonté du défunt
  • La préservation de l’harmonie de la famille
À propos de l’auteur,
Ingrid Bernard

Ancienne parisienne exilée à Marseille, je suis fascinée par l'univers des séries TV, surtout celle de Netflix. Rédactrices pour plusieurs magazines francophones, je suis de nature curieuse et adore partager mon point de vue sur tous les sujets médiatiques.